mardi 21 février 2012

Escoublac


Il y a un siècle, on voyait encore émerger au milieu des dunes le coq du clocher d'Escoublac (Loire-Inférieure). Les habitants de ce village, autrefois grand et florissant, s'étaient enrichis en faisant le commerce du sel ; mais ils étaient devenus corrompus.
une nuit, on entendit une voix qui les avertissait de se convertir promptement. Il ne l'écoutèrent pas ; l'Océan couvrit tout le village, et en se retirant, il le laissa enseveli sous une montagne de sable. on raconte aux environs que longtemps après la catastrophe, on entendait encore sonner les cloches de son église.

En Vendée, le terrain occupé par les dunes de Longeville formait jadis une cité : un déluge de sable l'engloutit, et depuis, surtout la veille des grandes fêtes, on a toujours entendu dans un lieu désert appelé Casse à la perdrix, trois coups qui sortent de dessous terre et succédèrent dans l'intervalle de quelques secondes, comme trois coups de canon.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...