mardi 4 octobre 2011

La roche des Fées (Breitenau, bas-Rhin)


 L'endroit était très certainement fréquenté par des prêtresses  pour le culte celtique.
La roche des fées a fait dire à certains que ce lieu est priviliégié, car l'addition des trois chiffres (777 m) donne le nombre de 21, qui peut être réduit à trois, le nombre de la Trinité. Cet endroit est souvent noyé dans la brume  et lorsqu'il fait beau on a une belle vue sur le fond de la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines, sur Breitenau, Villé, le Taennchel, le col de Fouchy, le Brézouard et le Climont.
L'endroit est aussi réputé comme un haut lieu vibratoire. D'après la légende , des couples stériles se rendaient à cette place dans le ferme espoir de guérir de leur stérilité.


 Un peu plus bas de la roche des fées se trouve la grotte de Heidenkeller qui servait d'abri. Cette grotte était utilisée par les profanes  comme lieu de méditation  qui devait amener les randonneurs  vers la lumière. Dans ces lieux, se déroulaient le culte celtique et plus tard, auraient pu servir aux Alamans  qui habitaient alors la région.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...