jeudi 20 janvier 2011

Le champ du lutin

On raconte qu'il y avait quelque part en Irlande un territoire interdit aux hommes, qui devait rester vierge et sauvage, parce qu'il appartenait à un lutin.
    Un jour, un homme décida de cultiver ce champ interdit, et voulut alors retourner la terre. A peine il eut pris sa pelle et commencé qu'il entendit une petite voix malicieuse qui lui dit :
        - Mais qu'est ce que tu fais là ?
    C'était un petit lutin qui venait de sortir d'un trou dans la terre.
        - Eh bien je viens labourer le champ, répondit l'homme.
        - Et qui t'a donné la permission ? reprit le lutin
        - Personne, dit l'homme un peu stupéfait.
        - Alors attend, dit le lutin, on va t'aider
    Et cent lutins apparurent, et l'aidèrent à retourner la terre.
    Le lendemain, l'homme voulut semer. A peine il eut voulu semer que la même petite voix lui dit :
        - Mais qu'est ce que tu fais là ?
        - Eh bien je plante, répondit l'homme
        - Et qui t'a donné la permission ?
        - Personne !
        - Alors attend, on va t'aider, dit le lutin.
    Deux cent lutins apparurent alors, et l'aidèrent à semer son champ.
    Lorsque le blé eut poussé, il fallut le récolter, mais l'homme était malade, alors il demanda à son jeune fils. Quand celui-ci arriva devant le champ, il ne put résister : il cassa un épi pour gouter le blé.
        - Mais qu'est ce que tu fais, là, demanda alors le même petit lutin qui venait de surgir.
        - Eh bien je goûte le blé, répondit le fils.
        - Et qui t'a donné la permission ?
        - Personne : c'est le champ de mon père, se défendit l'enfant
        - Alors attend, on va t'aider, dit le lutin.
    Et quatre cent lutins surgirent et mâchèrent tout le blé, en quelques instants.
    Quand le père vit cela, il rentra dans une violente colère, et se mit à frapper son fils, qu'il aimait pourtant beaucoup.
        - Mais qu'est ce que tu fais, là, demanda le lutin qui une fois de plus, venait d'arriver.
        - Je frappe mon fils, qui a mangé tout mon champ, répondit l'homme furieux.
        - Alors attend, on va t'aider, dit le lutin d'un ton dur.
    Et huit cent lutins surgirent, et frappèrent l'enfant, jusqu'à la mort.
    Alors, la mère arriva, et voyant cela, prit son enfant dans ses bras, et se mit à pleurer.
        - Mais qu'est ce que tu fais là, lui demanda le lutin d'un air triste.
        - Je pleure mon fils qui est mort, dit la mère en sanglotant.
        - Alors attend, on va t'aider...
    Mille six cent lutins surgirent alors de terre, et se mirent à verser toutes les larmes de leur corps, pleurant l'enfant avec sa mère. Les larmes, si nombreuses, devinrent fleuves, et elles emportèrent la mère et son enfant.
    Alors, le père resta seul, hébété devant son champ dévasté et sa famille emportée. Un insecte le piqua, et il se gratta pour chasser la démangeaison. Le lutin lui demanda alors :
        - Mais qu'est ce que tu fais, là ?
        - Je me gratte, parce qu'un insecte m'a piqué.
        - Alors attend, on va t'aider, reprit le lutin.
    Et trois mille deux cent lutins surgirent, et lui grattèrent la peau, puis la chair. Finalement, les lutins le grattèrent jusqu'à l'os...

***
Conte irlandais


***
Image David T Wenzel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...