samedi 17 avril 2010

Lutins porte-feux

La petite forêt de Montoie, dans le Jura bernois, est la résidence du foulla, lutin, qui fait le mal aux hommes et aux animaux ; les campagnards disent qu'ils l'aperçoivent sous al forme d'un feu qui circule dans le bois et qui semble les suivre. Beaucoup de personnes n'osent encore maintenant, s'aventurer seules dans la forêt.
Dans l'Argonne, les hannequets sont de petits hommes qui se promènent sous bois pendant la nuit avec des flammes rouges en guise de chapeau.
En Basse-Bretagne, où les nains sont désignés d'après leurs attributions, ceux des bois s'appellent Kornikaned, parce qu'ils chantent dans des petites cornes qu'ils portent suspendues à leur ceinture. Ils semblent avoir laissé peu de traces dans les traditions ; quelques autres, comme les Poulpicans, s'amusent à faire entendre une clochette, sous le couvert, pour tromper les petits pâtres qui cherchent leurs chèvres égarées.
Les Poulpicans sont les habitants des mares et des marécages. Pour se préserver de leurs mauvais tours, il suffit de placer sur leur chemin une assiette remplie de grains que l’on place en déséquilibre : si les Poulpicans la renversent, ils se sentiront obligés de ramasser les grains jusqu’au dernier (c’est dans leur nature). Ils ne reviennent jamais sur les lieux où leur arrive de telles mésaventures !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...