mercredi 3 février 2010

L'hippocampe



L’hippocampe ou « cheval marin » est, dans la mythologie grecque, une créature fantastique (on ne parle pas ici des petits poissons à la nage verticale) dont la partie antérieure est celle d’un cheval, soit la tête, l’encolure et les deux jambes antérieures, et la partie postérieure celle d’un poisson, d’un serpent, ou d’un monstre marin. Ils sont vivipares et se reproduisent à la manière des dauphins.
Décrits comme les chevaux de la mer, où ils vivent habituellement, deux ou quatre d’entre eux tiraient le char de Poséidon et d’autres servaient de monture aux autres divinités marines, comme les tritons et les néréides. Ils sont assez souvent représentés sur les objets d’art de la période antique comme les mosaïques et les poteries en relation avec le milieu aquatique. Ils y ont généralement une longue queue couverte d’écailles vertes et des nageoires de poisson. Comme de nombreuses autres créatures mythologiques, la figure des hippocampes a été reprise dans quelques œuvres modernes. Ainsi dans les mille et une nuits, Sindbad le marin raconte comment il croisa le roi Maharajan Celui-ci faisait conduire les meilleures pouliches de son haras royal au bord de la mer, où des chevaux marins venaient les saillir et tentaient de les entraîner avec eux dans les flots. Les hommes du roi repoussaient alors les étalons marins et ramenaient les juments pleines au haras royal où, quelques temps plus tard, elles mettaient bas de fabuleux poulains.

***
Photo : Fontaine art déco à l'hippocampe,Kansas City (1937).

****
Autres renseignements : ICI
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...