vendredi 12 novembre 2010

Fées tarissant les sources


A Mussy-la-Ville (Luxembourg belge), un ruisseau qui vient d'une petite fontaine est souvent à sec. Les paysans disent que pour punir ceux qui y puisent de l'eau, sans croire à sa vertu, la fée gardienne de la source la fait tarir.
Ailleurs, des fées, irritées contre les habitants d'un pays, les privent d'eaux bienfaisantes pour les donner à leurs voisins.
La reine des fades ayant eu à se plaindre des gens de Chambon-Sainte-Croix (Creuse), tarit les sources thermales qui jadis sortaient du rocher de la fée, lou daro de la Fadée, et les fit jaillir à trois lieues plus loin, près de la ville d'Evaux, qui leur doit sa prospérité. La fée n'a eu qu'à frapper le granit de son pied droit, dont lou daro a gardé l'empreinte.
On raconte dans la vallée d'Aoste qu'une fée, maltraitée par son mari, s'était changée en serpent et était venue habiter une caverne à peu de distance d'une fontaine qui était sous sa protection. Des gens ayant vu un serpent en sortir résolurent de l'exterminer ; la fée qui connut leur dessein, disparut de cet endroit, mais avant de s'éloigner, elle fit tarir la source.

4 commentaires:

  1. c'est que cela ne plaisantent pas les fées !

    RépondreSupprimer
  2. il y a les fées et il y a aussi Manon des sources. Amitié.

    RépondreSupprimer
  3. Je me disais bien que les fées étaient coquines ... Pour être allé à Evaux les bains ... Je peux certifier qu'il y a de la féerie sous tout çà !
    Bien la bise !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...