lundi 28 juin 2010

Animaux diaboliques ou fantastiques

Des animaux diaboliques ou fantastiques se promenaient dans les villes :
A Quimper, à la fin du XVIIIe siècle, où il tombait souvent des gens dans la rivière, alors dépourvue de gardes-fous, les vieilles et les enfants supposaient que le diable, sous la forme d'un gros chien noir, précipitait les passants dans l'eau.
Le Rongeur d'os était un grand chien, traînant des chaînes et rongeant des os, qui parcourut longtemps la ville de Bayeux et ses environs.
Un homme avait été ainsi métamorphosé par des fées malfaisantes ; on ne pouvait le délivrer qu'en lui faisant avec une clef une blessure d'où il sortit quelques gouttes de sang.

A Nantes, vers 1850, on disait que l'on voyait toutes les nuits une bête blanche se promener sur les murs de la Rue Noire. Les gens qui rencontraient, la nuit, la mâle bête dans les rues de Toulouse, ou ceux qui la dévisageaient, mouraient le lendemain.
Au commencement du XIXe siècle, la Grand'Queue courait par les rues du Louroux-Botteraux (Loire-Inférieure) et passait sa queue sous les portes des maisons généralement mal closes. Les enfants en avaient tellement peur qu'ils n'osaient plus jeter les yeux sur la porte quand le soir venait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...