vendredi 30 avril 2010

Le muguet

Dans la symbolique des plantes, le muguet est reconnu comme le retour du bonheur et c'est en 1561 que l'idée vint à Charles IX d'en offrir en guise de porte-bonheur.
Mais connaissez-vous cette légende ?
L'ami de Clovis, Saint-Léonard de Noblac, patron des prisonniers s'en occupait avec beaucoup de sollicitude, de telle sorte qu'il intercédait auprès du Roi en faveur de leur libération. Il se retira dans un monastère à l'abri des bois pour mener une vie d'ascète. Un jour, le démon lui apparût sous l'apparence d'un dragon pour reconquérir cet espace qu'il considérait comme sien.
Léonard, plongé dans sa prière, fit abstraction de lui.
De ces longues flammes qu'il cracha, il brûla l'humble demeure de Léonard qu'il avait construite de ces propres mains et les cendres recouvrirent son corps.
Les prières terminées, il se présenta devant la bête qui le terrassa avec une férocité telle que de chaque goutte de sang qui coulait de ses blessures et tombait à terre, naissait une clochette blanche et parfumée.
En très peu de temps, la forêt fut recouverte de ces fleurettes. Ainsi le muguet est né du triomphe du bien sur le mal car le dragon fut à son tour terrassé, une croix planté dans sa gorge et brûla de ses propres flammes.
La légende dit encore qu'à la création du monde, le muguet ornait la porte du Paradis, de chaque côté. A l'approche d'un brave homme, les clochettes se mettaient à tinter sensibles à ses vertus et sa conscience humble.

Et n'oubliez pas, en faisant votre cueillette, on dit que celui qui trouve un brin de muguet à 13 clochettes sera particulièrement choyé par le destin !

***
Création Isis

3 commentaires:

  1. Un bon 1er mai à vous deux (si je ne m'abuse ;-) !)
    Pour notre part espérons qu'il ne fasses pas trop de pluie ... Car nous serons de sortie pour une belle manifestation au pays du château de la Barben au milieu de 13 troupes médiévales aux couleurs des templiers !
    Bien la bise !

    RépondreSupprimer
  2. Saint-Léonard de Noblac avait bien du mérite... et de l'altruisme... le Dragon, c'est la bêtise humaine et l'avidité qui rôdent, toujours... la prédation... "il se présenta devant la bête qui le terrassa avec une férocité telle que de chaque goutte de sang qui coulait de ses blessures et tombait à terre, naissait une clochette blanche et parfumée."

    C'est si joli et cela me rappelle un dialogue d'un père avec sa fille... le père a imaginé une clochette qui reste accrochée au coeur de sa fillette et sonne doucement lorsqu'elle est heureuse (chapitre II de mon "Grand Large" en cours...)

    Beau w.-e. lumineux à vous deux !!!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...