lundi 8 mars 2010

Mélusine, fille d'Hercule ?

 
En se prétendant descendants de Mélusine, les anciens seigneurs de Sassenage auraient-ils prétendu prouver ainsi qu'ils étaient du sang d'Hercule ? Peut-être à en juger par cette anecdote, rapportée en 1557 par Enguilbert de Marnef dans ses Discours.
Hercule allant de Grèce en Espagne pour piller Gerion, passa par la Gaule et vint loger chez un seigneur du pays nommé Bebrix, homme puissant, demeurant au cœur des montagnes séparant la gaule de l'Espagne, et ayant une belle fille nommée Pyrène. Hercule ne l'eût pas sitôt vue, qu'il en fut amoureux, "et la vous mena si beau avecque belle promesse de mariage, qu'il l'engrossa, puis reprint son chemin : son entreprise exécutée, s'en retourna la revoir, laquelle avoit, pendant son volage, enfanté un… devinés quoy ? Un beau petit joli serpenteau ; Et de ceste race serpentine, est descendue Mélusine".
Après la naissance, Pyrène, honteuse, horrifiée, craignant le roi son père, se réfugia dans les bois, buissons et rochers de la montagne. Apprenant cette nouvelle, Hercule partit à sa recherche, en vain. Les ours ayant dévoré sa bien aimée, il n'en put jamais trouver que les vêtements, quelques os et ses blonds cheveux, qu'il brûla avant d'enterrer les cendres et d'ordonner, pour l'immortalité, que le nom de la belle aux yeux verts, demeurât à cette effroyable montagne à tout jamais, "au moien de quoy les Gregeois et Latins l'ont depuis appellee Pyrene ou mons Pyrenees"
Le fief des Sassenage abrite des grottes où Mélusine, au lendemain de sa mésaventure poitevine, se serait réfugiée. L'une est d'une grandeur saisissant d'effroi les âmes les plus fermes. Une autre abrite une table de pierre, que l'on appelle communément la table de Mélusine. On voit dans une caverne deux creux ronds et médiocrement profonds que la nature a faits dans un rocher solide. Ils sont vides toute l'anéne, et il n'y paraît de l'eau que le jour des Rois. L'eau surmonte alors l'empêchement qu'elles emble avoir combattu durant si longtemps pour y pénétrer et, ce qui est le plus surprenant, disparaît le jour suivant. On en tire un présage de la fertilité de la terre et de l'abondance des blés et du vin : plus ils sont remplis, plus ils promettent de bonheur. L'une des cavités annonce ce que l'on doit attendre des terres, et l'autre ce que l'on a à se promettre des vignes.

***
Image 1 ancienne : Entrée des cuves de Sassenage
Image 2 plus récente des cuves de Sassenage

***
D'après… "Discours non plus mélancoliques que divers de choses mesmement qui appartiennent à la France", paru en 1557.
"Histoire générale du Dauphiné", paru en 1878
Tiré de La France Pittoresque N°11

2 commentaires:

  1. Je ne pensais pas que Pyrène (la fille du fameux roi de Cerdagne Bébryx) et Hercule avaient été les parents de la petite Mélusine... mes lacunes sont donc comblées...

    J'avais été émerveillé par la lecture du premier tome (et des trois suivants) des "Chants de Pyrène", bande dessinée superbe et légendaire de Jean-Claude Pertuzé (éditions Loubatières, Toulouse)... que je vous encourage toutes deux à lire !!! Nos deux p'tiots ont été abreuvés par la lecture paternelle vespérale (et à haute voix) des 4 tomes, entre leurs 4 et 8 ans...

    La carte postale antique des Cuves de Mélusine à Sassenage... comme la vue récente de leur autre entrée : deux images qui contribuent encore au rêve...

    Votre site est merveilleux ! C'est injuste que si peu de gens laissent une trace de leur passage !!! Faut qu' ça change !!! J' vais encore essayer sam'di prochain d'faire un peu d' réclam' si vous m'y autorisez...

    Bises amicales et cent fois merci de vos deux longs p'tits mots, Amies Aby & Mélusine !!!

    RépondreSupprimer
  2. Comme je suis contente de t'avoir appris quelque chose ! En général, c'est plutôt le contraire tant tu es intéressé (et intéressant) par quantité d'autres domaines !!
    Tu m'as convaincue : je vais tenter de chercher cette BD des "Chants de Pyrène"...
    Bien sûr, on t'autorise à nous faire un peu de réclame... bien que je ne me fasse pas trop d'illusions... Snif
    A bientôt Dourvac'h et encore merci pour ta présence

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...