jeudi 25 février 2010

Sur les traces d'une fée vivant au temps des Croisades

Le roman de Mélusine est un des plus intéressants de l'époque ancienne. Le style en est simple, souvent naïf, et dans plusieurs passages, il ne manque pas d'une certaine élévation. Les noces de Raimondin présentent un tableau ayant de la majesté ; les instructions données par Mélusine à deux de ses enfants, Urian et Guion, au moment où ils vont porter secours au roi de Chypre, assiégé par le Soudan de Damas, sont d'un esprit juste et droit. L'on ne peut lire cet ouvrage sans être attendri sur le sort de Mélusine, sur les regrets de Raimondin lors de son départ, et l'on regrette cette pauvre serpente, si malheureuse de quitter son mari, ses enfants, les lieux où elle était aimée et honorée. Cette légende donnant naissance à une locution devenue proverbiale en Poitou : faire des cris de Mélusine ou de Merlusine.
Mais quels faits ont pu donner corps à cette légende, et y a-t-il trace d'une Mélusine au sein des grandes familles médiévales ? Mélusine, Mélusène, Mélisende sont le même nom, et ce nom est gaulois. On trouve qu'une Mélisende, fille de Gui, premier seigneur de Montlhéry, épousa Hugues, comte de Rethel, duquel elle eut cinq enfants. L'aîné des mâles fut Baudouin du Bourg, qui monta sur le trône de Jérusalem en 118. Baudouin eut, de son mariage avec Morfie, princesse d'Arménie, Mélisende, reine de Jérusalem, mariée à Foulques, comte d'Anjou. Cette reine fut mère d'Elisabeth, qui épousa Aimery de Lusignan, roi de Jérusalem et de Chypre. Élisabeth, pour perpétuer le nom de sa mère le donna à sa fille Mélusine, femme de Raimond de Poitiers, second du nom, prince d'Antioche.
Vers le même temps, on trouve une Mélisende dans la maison de Crécy, qui épousa Thomas de Marle et de Coucy. Il reste un acte de cette dame et d'Ingelran de Coucy, son fils, daté de l'an 1131. Nous voyons au cours de ce même XIIe siècle un Aleaume de Flexincourt, qui prend la qualité du quatrième prince de la ville d'Amiens, ratifier, de concert avec ses sœurs Flandrine et Mélisende, le sdonations faites par son père à l'église de Saint-Jean. L'histoire nous montre également bien avant ce temps, au Xe siècle, une Mélisende ou Mélusine, épouse de Gui, vicomte de Limoges, et une autre qui était vicomtesse de Châteaudun. Mais si la maison de Lusignan, qui tenait un des premiers rangs en France, acquit dans les croisades un éclat qui la mit de pair avec celle de ses maîtres, montant sur les trônes de Jérusalem, de Chypre et d'Arménie, nos plus savants antiquaires conviennent que la branche restée en France ne compta point de dame de ce nom dans sa généalogie.
La construction du château de Lusignan au XIIe siècle, aurait-elle donc eu lieu sans Mélusine ? Il fut bâti sous Hugues II, et on lit dans les Annales d'Aquitaine qu'en 1169 les comtes de la Marche, d'Angoumois et de Poitou ayant brûlé plusieurs bourgs et villages, "contre eux alla le roi Henri, et prit le château de Lusignan, qui était nouvellement édifié et fortifié".

***
Image : Mélusine en son bain, épiée par son époux
(Roman de Mélusine, par Jean d'Arras)

***
D'après "Dissertation sur la mythologie française" parue en 1771
"Roman de Mélusine" (édition) préfacée de 1854.

Tiré de La France Pittoresque N°11

4 commentaires:

  1. bonjour
    je découvre ton blog
    et j'aime
    puisque je fais moi aussi partie du peuple caché.

    je reviendrai bientot
    Une fée ...

    RépondreSupprimer
  2. Le roman de Jehan d'Arras est sans doute bien postérieur à la genèse du Mythe de la Dame de Lusignan... il n'en reste pas moins fascinant ! Merci de ce second bel article consacré à "Notre" Fée-Serpente aux ailes de chauve-souris...

    Amitié-Fée à vous Deux, Aby & Mélusine !

    RépondreSupprimer
  3. hello... hapi blogging... have a nice day! just visiting here....

    RépondreSupprimer
  4. Bienvenue Celiandra ! Puisque tu es une fée, je t'offre une clé pour venir à ta guise dans mon domaine...
    Bisous à toi

    Dourvac'h... ah ! mais tu es intarissable sur tous les sujets ! Je te reconnais bien là... passionnant et passionné !
    Amitié

    Hapi... Thank you Hapi! Good day to you too and return when you want

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...