mercredi 20 janvier 2010

Femme ou louve... la légende de la loba.

On la nomme aussi La Huesera (la Femme aux Os) La Trapera (la Ramasseuse), elle symbolise pour nous l’énergie "sauvage".
La loba archétype de la femme sauvage, appartenant à la seigneurie des loups, symbolise le ressourcement et la reconnaissance a pour tâche de ramasser des os en arpentant les montagnes et les lits de rivières asséchés, c’est pourquoi on raconte que si vous errez dans le désert au coucher du soleil, vous avez de la chance, car LA LOBA peut vous prendre en sympathie et vous montrer quelque chose...quelque chose qui appartient à l’ÂME.


C’est au moyen âge qu’un troubadour de haute et bonne réputation dans les cours de fine amour qu’il fréquentait assidûment s’est retrouvé piégé en commettant certaines folies dignes d’être rapportées. La gente dame qui avait percé son cœur était loin d’être n’importe qui, il s’agissait de la Louve de Pennautier dite Loba. Loba était de haut lignage, également célèbre pour les fêtes qu’elle donnait et la mélancolie paradoxale qu’elle affichait depuis que Trencavel de Carcassonne l’avait blessée, en ne faisant aucun cas des faveurs qu’elle lui promettait. Ce troubadour déguisé ainsi en loup tenta de se rapprocher incognito du château de Puivert dans lequel se trouvait Dame Louve et ou personne ne l’attendait. Bien entendu, on l’aperçut et il se fit donner la chasse par les paysans et les soldats de Jourdain de Cabaret mari de la Dame et pourtant connu pour sa tolérance. Le compte finit cette chasse sérieusement blessé et bastonné. Il ne se tira de l’affaire qu’en amadouant par son verbe ceux qui le frappaient. On dit, qu’il fut soigné avec tendresse par Loba dans le château. Cet épisode se déroula quelque temps avant que la belle ne devint la maîtresse du Comte de Foix et ne lui donna un fils issu de lui ou du trouvère qu’elle s’empressa d’appeler Loup.


La Loba a pour unique tâche de ramasser des os. Elle a la réputation de ramasser et de conserver surtout ce qui risque d'être perdu pour le monde. Sa caverne est pleine d'os de toutes sortes appartenant aux créatures du désert: cerfs, serpents à sonnettes, corbeaux. Mais on la dit spécialiste des loups.
Elle arpente les montanas, les montagnes, et les arroyos, le lit asséché des rivières, et les passe au crible, à la recherche d'os de loups. Lorsqu'elle est parvenue à reconstituer un squelette dans sa totalité, lorsque le dernier os est en place et que la belle architecture blanche de l'animal est au sol devant elle, elle s'assoit auprès du feu et réfléchit au chant qu'elle va chanter.
Quand elle a trouvé, elle se lève et, les mains tendues au-dessus de la criatura, elle chante. C'est alors que la cage thoracique et les os des pattes du loup se recouvrent de chair et que sa fourrure pousse.
La Loba chante encore et la bête s'incarne un peu plus; sa queue puissante et recourbée se dresse.
La Loba chante encore et la créature se met à respirer.
La Loba chante toujours, un chant si profond que le sol du désert tremble et pendant qu'elle chante, la bête ouvre les yeux, bondit sur ses pattes et détale dans le canyon.
Quelque part durant sa course, soit du fait de sa vitesse, soit parce elle traverse une rivière à la nage, qu'un rayon de lune ou de soleil vient se poser sur elle, elle se transforme soudain en une femme qui court avec de grands éclats de rire vers l'horizon, libre. "

Au fait, c'est une légende mexicaine

5 commentaires:

  1. j'ai eu lu un livre de Mireille Calmel sur une femme louve aussi... qui devait sans doute s'inspirer de cette belle légende
    bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  2. Zabelle... mais il est où ton blog ? je ne le trouve plus !!

    J'ai lu aussi le bal des louves et toute la saga de Mireille Calmel ! j'ai adoré... Et toi ?
    je crois que je les relirai ! Pour l'instant je les ai prêté à Aby mais ils sont encore dans ses cartons

    RépondreSupprimer
  3. Qaund je clique sur ton nom, j'arrive à : ce blog n'existe plus !!
    j'ai donc cherché et j'ai trouvé ceci :
    http://zabelle.over-blog.fr/

    C'est bien toi ?
    je vais rectifier dans ma liste !!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Clarissa Pinkola Estes ("Femmes qui courrent avec les loups") évoque longuement cette légende ou réalité de La Loba ou ramasseuse d'os... celle qui, patiemment, peut redonner vie aux choses semblant mortes... la liberté de la femme sauvage... l'être sauvage que nous rencontrons dans ce désert mexicain ou n'importe où : en nous-mêmes... Juste attention à l'orthographe de Comte (et non compte) dans l'étrange hitoire du troubadour se transformant en Loup dans le Krcorb (autour du Château magnifique de Puyvert...) !!!

    Bises & Amitié à toi, Mélusine ! Merci de cette belle histoire si étrange !!! Sarah attend tes futures autres visites, bien sûr... (sourire) et adore les histoires étranges et légendaires (un peu comme moi !)

    RépondreSupprimer
  5. Ca me rappel les films:Lady hawk, la louve et l'anime: princesse monoké.

    C'est une très belle histoire.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...