jeudi 19 novembre 2009

Rêvez....


Faites que le rêve dévore votre vie
afin que la vie ne dévore pas votre rêve


***

Antoine de St Exupéry

Les nains et Excalibur


Le roi Nuada avait perdu un bras dans son combat singulier contre Streng. Heureusement, la science des Tuatha Dé permit qu'il ne succombe pas à sa terrible mutilation. Le médecin Diancecht remplaça son membre coupé par un bras d'argent forgé par le nain Credne. C'était une œuvre admirable, en vérité, dont les nains tirent d'orgueil aujourd'hui encore. Le bras reproduisait chaque mouvement du Dieu, qui désormais fut nommé Nuada-au-bras-d'argent.
Plus tard, quand les dieux se retirèrent du monde, Nuada se souvint du talent de Credne et en sa mémoire offrit au peuple des nains son épée, l'un des quatre talismans des Tribus de la déesse. Dans leur langue rude, les nains la nommèrent Caledfwch, ce qui signifie "Dure foudre". Chez les hommes et les elfes, on la connaît sous le nom d'Excalibur.
Cette anecdote est la première trace du peuple des nains dans l'histoire du monde, et c'est pourquoi aujourd'hui encore ils se vantent d'être la première des Tribus de la Déesse, avant les elfes, les hommes et les démons des Terres Gastes.
Nous savons bien qu'il n'en est rien, mais les nains ont une telle soif d'orgueil qu'il vaut mieux les laisser dire...

Tiré des Chroniques des Elfes - Lliane
par Jean-Louis Fetjaine

Éditions Fleuve Noir

***

Dans le cycle arthurien, Excalibur est l'épée de souveraineté et de puissance confiée à Arthur. Ce n'est pas l'épée fichée dans la pierre et que retire le jeune Arthur lorsqu'on cherche un successeur à Uther Pendragon. Mais une autre épée, venue de l'autre monde et remise à Arthur par la Dame du Lac, la fée Viviane. L'épée brillait du feu de trente torches, éblouissant ses ennemis. Le fourreau précieux empêchait le sang de couler sur les champ de bataille, mais Arthur confia imprudemment ce talisman à sa demi-sœur la fée Morgane. Elle s'empressa d'en faire un double, qu'elle remit à Arthur tandis qu'elle donna l'original à son amant, Accolon.

Après la bataille de Camlann, Arthur demanda au chevalier Girflet de lancer Excalibur dans un étang, car elle ne doit pas tomber en n'importe quelles mains. Or, une main sortit de l'eau, saisit l'épée, la brandit trois fois et disparaît avec elle : l'épée magique de souveraineté a été rendue à la Dame du Lac .


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...