mardi 21 avril 2009

Les arbres

Depuis des temps très reculés, les arbres tiennent une place importante dans la vie de l'homme.
Nos ancêtres croyant qu'ils abritaient les esprits du bois, une multitude de superstitions se développèrent.
Autrefois abattre un arbre était un crime puni de mort. En Grande-Bretagne, notammement, il existe toujours une loi interdisant l'abattage de certains arbres. Dans maintes sociétés primitives, on soutenait qu'un homme qui coupait une branche d'un arbre quelconque aurait un membre atrophié, voire perdu.
Vous trouverez ci-dessous les superstitions les plus fameuses à travers le monde.

Le pommier est associé à bien des superstitions, y compris celle voulant que si une pomme demeure tout un hiver sur l'arbre, un membre de la famille du propriétaire mourra. Un pommier en fleur qui donne déjà des fruits signifie un décès prochain.
Si les rayons du soleil tombent sur l'arbre, le jour de Noël, les récoltes seront abondantes ; pour en être sûr, placez un morceau de pain grillé sur la fourche du plus grand arbre du verger !

Du pommier sauvage, on prétend que s'il penche bien et fleurit hors saison, les naissances et les mariages seront plus nombreux, alentour, que les décès .

Les mythologies de plusieurs civilisations affirment que le premier homme a été créé à partir du frêne et, en conséquence, bien des croyances lui sont attachées.


En Grande-Bretagne, si les graines ailées du frêne n'apparaissent pas, leur absence augure de la mort d'un monarque régnant. Trouver des feuilles de frêne ayant, de chaque côté, un nombre égal de découpes, porte bonheur ; mais en fait, c'est très rare. Si vous en trouvez une, ramassez-la avec précautions et conservez-la, elle vous promet le bonheur.
En certains lieux, une jeune fille peut découvrir qui sera son futur époux en plaçant une feuille de frêne dans sa chaussure gauche. Le premier homme qu'elle rencontre ensuite lui est destiné.
Le frêne a le don de prédire le temps : si les feuilles du frêne sortent avant celle du chêne, il pleuvra mais si le chêne bourgeonne avant le frêne, les précipitations ne seront pas importantes.

Le peuplier ou "arbre aux frissons" est entouré de moult superstitions. On affirme que s'il tremble constamment c'est parce que la croix sur laquelle fut crucifié le Christ était en peuplier. L'arbre en a été tellement bouleversé que ses branches n'ont jamais cessé de trembler depuis lors.
Il a, dit-on, le pouvoir de remédier à la fièvre. Voici comment procéder :
Faites une entaille dans son écorce, cachez un morceau d'ongle du patient et rabattez l'écorce. Souvenez-vous que ce rite de conjuration doit se dérouler à la fin de la nuit, sinon la fièvre se réinstallera.

Le laurier n'est, dit-on, jamais frappé par la foudre. Certaines personnes le savent encore qui portent des branches de laurier au-dessus de leur tête lors d'un orage.
Des feuilles de laurier qui se dessèchent sur une branche annoncent une mort prochaine.
Ses feuilles sont aussi un test de bonne fortune quand elles sont jetées dans le feu - si elles crépitent violemment, la chance arrive, si elles sont "muettes", prenez garde ! Des branches de laurier accrochées dans une maison éloignent la maladie et un brin sous votre oreiller vous promet de beaux rêves.
L'admiration quasi universelle pour cet arbre est, sans doute, due aux Anciens Grecs qui affirmaient qu'il était consacré à Apollon et à son fils Asclépios.

Une croix de bouleau, placée au-dessus de la porte d'entrée, protège la maison et ses occupants des mauvais esprits et de l'infortune.

En Europe, on dit qu'un jeune cerisier portera beaucoup de cerises si une femme qui a récemment mis au monde son premier enfant, mange ses premiers fruits.
Les noyaux de cerises vous prédisent également quand vous vous marierez ; il suffit de compter un par un les noyaux qui se trouvent dans votre asiette et de répéter : "Cette année, l'année prochaine, un jour, jamais".

Le sureau a des connotations religieuses ; on dit, en effet, que Judas se pendit à un sureau. pour cetet raison, le sgens de la campagne ont toujours été très circonspects à son sujet. D'aucuns affirment, cependant, que la foudre ne le frappe jamais. On ne doit pas placer des branches de sureau dans une maison. L'utiliser comme bois de chauffage attire la malchance.

Si un sapin est touché ou calciné par la foudre, la superstition considère cela comme un présage de la mort du propriétaire de la terre.

En général, on entend dire que l'aubépine porte chance. Une croyance établit avec autorité qu'aucune de ses fleurs ne doit être apportée dans la maison d'un défunt. Ceci mis à part, une branche d'aubépine accrochée au-dessus de la porte d'entrée éloigne les mauvais esprits tandis qu'abattre l'arbuste attire le malheur. D'un autre côté, l'aubépine rend à l'humanité le grand service de prévoir le temps : lorsqu'elle fleurit, le printemps est proche et la dernière gelée déjà loin.

Dans plusieurs pays, si vous faites un voeu, en ayant dans les cheveux des branches de coudrier, il sera exaucé. rappelons que les baguettes des sourciers sont en bois de coudrier.

Les Gallois croient qu'il est extrêmement malchanceux d'abattre un génévrier ; le faire , c'est signer son arrêt de mort. L'arbre aurait sauvé l'enfant Jésus durant la fuite de ses parents vers l'Egypte d'où sa réputation d'éloigner tant les mauvais esprits que la maladie.

On ne doit jamais utiliser de lilas blanc pour décorer un intérieur, ni en offrir à une personne malade.
En fait, on ne peut pas dire que le lilas soit un arbre bénéfique.

L'érable assure, dit-on, une longue vie aux enfants s'ils passent sous ses branches alors qu'ils sont encore très jeunes.

Un myrte, poussant dans un jardin et y fleurissant, signifie que la maisonnée est très heureuse. Les Anglais disent, eux, qu'un des membres de la famille se mariera bientôt.

Dès que les branches du mûrier commencent à bourgeonner, la superstition veut que les gelées soient terminées pour l'année.

Depuis les tout premiers temps, le chêne est considéré comme un arbre sacré et la mauvaise chance assaille quiconque l'abat. Lorsque ses feuilles sont très frisées, elles indiquent le beau temps.
La noix de galle souvent trouvée sur les feuilles de chêne est engendrée par les insectes. Certains prétendent que si, en ouvrant une, vous y découvrez un ver, vous deviendrez riche, une mouche, malheureux et une araignée, malade.
Le gland, fruit du chêne, peut aussi être utilisé comme charme d'amour, dit une autre croyance : il faut en immerger deux dans un bol d'eau ; s'ils flottent de conserve, les jeunes gens se marieront tandis que s'ils dérivent chacun de leur côté, il en ira de même pour le jeune couple.

Si le prunier fleurit en décembre, il présage une mort dans le ménage durant l'hiver.

Les Ecossais croient que les branches du sorbier offrent une protection contre les sorcières et les mauvais esprits si on les accroche au-dessus de la porte d'entrée des maiisons ou des étables.

Pour les fermiers, le noyer est un arbre de très bone augure. S'il donne une récolte abondante, ils savent que le prochain hiver sera rigoureux mais qu'en revanche, la récolte de blé de l'été suivant sera très bonne.

Le noisetier, en général, indique lui aussi un hiver rigoureux, s'il donne beaucoup de noisettes et vice versa.

Le saule pleureur, emblême traditionnel du chagrin, est très souvent associé à ceux qui sont malheureux en amour. On a coutume de croire que si une personne délaissée porte un rameau de saule pleureur, " le coeur de l'arbre" fera sienne sa souffrance.

L'if est, depuis des siècles, considéré comme l'ange gardien de la mort et, un peu partout en Europe, on le rencontre dans le moindre cimetière. En conséquence, on pense qu'il porte malheur d'en abattre un ou même d'élaguer une seule de ses branches.
L'if étant supposé vivre plus de neuf siècles, il symbolise donc l'immortalité. D'aucuns avancent que c'est la raison pour laquelle certaines églises ont été construites si près de lui.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...