mercredi 21 janvier 2009

Fées punissant ceux qui ont souillé les eaux

Ainsi qu'on l'a déjà vu, les fées n'aiment pas les indiscrets !
Celles de la Fontaine de Gemeaux (Côte-d-Or) auraient impitoyablement noyé celui qui se serait penché sur ses eaux ; les mères prudentes disaient encore à leurs enfants, il y a quelques années :
- Ne va pas jouer sur le bord de la fontaine, la fée te tirerait dedans.
On redoutait aussi la Fontaine de l'Ermitage, près de la Pierre Folle, qui était fréquentée par les fées. Elles détestaient surtout la malpropreté. Lorsque des bergers eurent sali la Fontaine de Marnex, où les fées venaient faire leur toilette, elles disparurent pour jamais.

Parfois ceux qui ne respectaient pas la pureté de leurs eaux favorites ne tardaient pas à être punis. Suivant une croyance relevée en Basse-Bretagne à la fin du XVIIe siècle, mais qui semble peu répandue, l'homme qui aurait souillé les fontaines dont elles défendaient l'approche aux profanes, était exposé à voir son bras changé en or ou en diamant.
Un méchant garçon s'amusa un jour à porter des ordures dans la Fontaine aux Fées qui coule au pied de la falaise de la Hague, puis il se cacha pour voir ce qu'elles diraient. L'une d'elles arriva bientôt, et trouvant l'eau infectée, elle poussa un cri de colère. D'autres accoururent probablement, car il ne vit rien ; mais il entendit une voix fine qui disait :
- A celui qui a troublé notre eau, que souhaitez-vous, ma soeur ?
- Qu'il devienne bègue et ne puisse articuler un mot
- Et vous, ma soeur ?
- Qu'il marche toujours la bouche ouverte et gobe toutes les mouches au passage.
- Et vous, ma soeur ?
- Qu'il ne puisse faire un pas sans respect de vous, tirer un coup de canon.
Les trois souhaits s'accomplirent et voilà mon gars qui bégaie, tient toujours la bouche ouverte, et quand il court, fait entendre un feu de file.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...