lundi 7 septembre 2009

Les neuf fils du dragon

Le dragon est l'un des totems de l'ancienne Chine et symbolise la bonne fortune dans la culture chinoise et le folklore. Il est un animal purement imaginaire. Selon une légende, il a une tête de bœuf, des bois de cerf, des yeux de langoustine, un corps de serpent, des pattes d'aigle et une queue de lion.

On dit que le dragon a neuf fils. Chacun d'eux a son propre devoir et ses propres passions. Les images des neuf fils du dragon apparaissaient souvent sur les auvents, le faîte, les balustrades ou la terrasse de base des édifices anciens. Elles étaient aussi utilisées pour décorer les armes ou les ustensiles au temps jadis.

Quant aux noms des neuf fils du dragon, ils sont différents selon les écrits. Mais ceux-ci attribuent tous à chacun d'eux un caractère identique et les mêmes passions. De fait, personne ne sait si jadis, les gens ont prêté aux neuf fils du dragon des passions différentes selon les besoins décoratifs ou les ont affectés à des rôles différents dans la décoration selon leur caractère. Mais il est de toutes façons intéressant de les comparer les uns aux autres selon leur caractère et leur fonction décorative.

Les neufs fils du dragon :

- Ya Zi est de caractère violent et combatif. Son image sert souvent œ décorer des armes,

- Jiao Tu, de caractère paisible, se comporte avec retenue. Il décore les socles de pierre du châssis des portes des palais, des jardins ou des résidences,

- Chi Wen aime dévorer des objets et peut faire pleuvoir. Il est installé sur le faîte des palais,

- Chi Wen aime gravir une hauteur et porter ses regards au loin. Il est placé œ l'extrémité faîtes des toits des palais,

- Chao Feng est de caractère audacieux et aime les aventures. Il apparaît dans les angles de la toiture des palais,

- Chi Shou est capable d'éteindre le feu. Il est placé dans les angles de la terrasse des palais,

- Bi Xi aime les écritures et les objets lourds. Il porte toujours sur son dos une stèle gravée,

- Suan Ni aime le feu et la fumée. Il apparaît sur les pieds ou le couvercle de brûle-parfum,

- Pu Lao aime écouter les sons forts, c'est pourquoi qu'il sert à décorer le bouton des cloches.


***

D 'après les légendes chinoises

***

Image : Stéphanie Pui Mun Law


3 commentaires:

  1. Encore une très belle image que tu as trouvé là.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Arwen, j'ai la chance de faire partie d'un forum de créations où nous nous partageons de jolies images, ce qui m'aide bien pour illustrer chacune des histoires de ce blog...
    Bisous à toi

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup. Je suis moi même passionnée de légendes chinoises et ais trouvé ce petit article très intéressant.


    Méla,

    Bijoux fantaisies

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...