mercredi 2 septembre 2009

Le manoir de Sassafras (Belgique)


Sassafras était une maison enchantée,
truffée de poupées et de scènes
qui semblaient sortir tout droit d"Elfteling.


Contrairement à l'habitude de remâcher
les contes de fées et les histoires de nains,
le Vertelselkasteel Sassafras présentait aux visiteurs
des histoires nouvelles et donc tout à fait originales.
Ces histoires s'adressaient,
grâce à leur humour et leur attendrissement,
tant aux petits qu'aux grands.
On y découvrait, par exemple, la raison pour laquelle
le peuple des Létifs persistait à voler des lettres,
comment les carottes et les choux fleurs bavardaient,
sans oublier la poule Cotcodaaa qui règnait en maître sur Sassafras.

Suivez bien le pays des Fées, car dans le prochain billet,
je vous raconterai en privé celle des voleurs de lettres...


Pour les décors également, on avait opté pour l'authenticité,
la qualité et l'originalité
plutôt que de puiser dans la décoration classique.

Les figurines autour desquelles se construisaient les décors
n'étaient pas d'habituelles poupées en plastique.
Il s'agissait au contraire d'œuvres d'art uniques,
toutes tant qu'elles étaient, modelées en céramique.
Rien que cette approche liait déjà une histoire particulière
à chacune des figurines.
Il était évident qu'on avait abandonné
les traditionnels mouvements névrotiques et hypernerveux
au profit de la nostalgie apaisante,
afin de ne pas interrompre le rêve du spectateur.



Après une promenade dans les couloirs du manoir
et le récit des contes des Chiplettres, des fantômes gardiens,
Thoffees, Tarrara's et d 'autres figurines amusantes,
le visiteur découvrait un jardin urbain
parmi les plus originaux et féeriques.
Ce jardin se voulait une oasis créant
une symphonie de calme et d'enchantement
pendant les mois d'été traditionnellement agités à la côte.
Le jardin offrait une composition merveilleuse de figurines et de végétation
autour d'une pièce d'eau féerique.




Les responsables marketing du secteur des parcs d'attractions
n'accordaient aucune chance de survie
à cette anomalie de petite dimension.
Mais les visiteurs avaient prouvé le contraire ...
et ce, jusque il y a peu de temps encore !!
Alors que même ces derniers ont surtout apprécié
le cadre nostalgique et romantique,
tendre et humoristique inspiré par les figurines
ainsi que la modestie et la simplicité du projet
avaient également plu au public
Sassafras a fermé définitivement ses portes...
Les fées, là aussi ont été chassées de leur pays !!

Le couple Martine Vanden Broeck et Richard Slock
(que je remercie ici
pour avoir bien voulu m'ouvrir les portes de leur domaine,
alors qu'il était encore en vie)

avaient signé à la fois l'exécution créative et exécution technique.
Après trois ans d'obstination,
ils avaient concrétisé leur projet, sans sponsoring ni subventions.
D'où la nécessité d'introduire beaucoup de créativité
quant aux matériaux utilisés.
Voilà pourquoi 80% était des matériaux de récupération.


Le verselkasteel Sassafras se trouvait à Duinenstraat 318
à Bredene-sur-mer, en Belgique.

Une adresse réservée aux esprits bourrés d'imagination.
L'étape dont rêvaient les plus jeunes.
Une belle initiative qui confèrait à cette station balnéaire
une touche colorée.
Hélas ! Encore un pays qui n'existe plus
et où les fées rôdent à nouveau
à la recherche d'un lieu à elles....


***

Photos de mon ami Bernardfrog - Ninove, Belgique

4 commentaires:

  1. C'est tellement dommage! Ca avait l'air d'un endroit merveilleux. Avant de lire la fin de ton billet, je pensais te demander l'adresse... :-(

    RépondreSupprimer
  2. Quel dommage c'était vraiment somptueux et magique
    Faut toujours qu'il y ai des gros c... pour décider pour les autres, pas assez dans la norme, pas assez rentable ...
    Enfin bref c'est la même chose pour la musik, cet été 1 festival de muzik métal à été annulé à cause de personnes bien "pensantes" et le Hellfest plus grand fest de France de métal est sur la sellette ...

    RépondreSupprimer
  3. A vrai dire Arwen, je croyais que cet endroit existait encore, parce que ce reportage datait de 2001...
    C'est en voulant visiter leur site que je me suis aperçue qu'il avait fermé dernièrement !
    Oui, quel dommage...

    Comme tu le dis Maodren, il y a toujours des imbéciles pour décider au nom du sacré saint rendement de fermer des lieux aussi magiques ! Faut croire que certains voisins devaient pâlir devant eux... ou "trembler" ainsi que tu le dis pour ce festival de musique...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, j'ai rencontré l'artiste à Sauveterre de Rouergue et j'ai été médusée et hypnotisée par ce travail peu ordinaire qui fait de Martine une très grande artiste hors du commun et qui mérite d'être plus connue, époustouflant et pour moi la plus grande artiste au monde de par la profondeur de son univers et la beauté de ses oeuvres.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...