jeudi 30 juillet 2009

Traitements naturels contre la chute des cheveux

Avec l'été, les cheveux sont agressés par le soleil, le sable et peuvent présenter des signes de fatigue ! Pire, ils sont fragilisés. Si vous perdez vos cheveux, les causes peuvent en être très diverses (fatigue, troubles endocriniens, digestifs, nerveux…). Essayez l'une des recettes suivantes, qui, de toute façon, ne vous ruineront pas. Il faut appliquer la préparation pendant un temps suivi, un mois, par exemple.

Si la situation est dramatique, consultez un dermatologue… qui vous ordonnera peut-être une préparation pharmaceutique voisine de l'une des recettes traditionnelles que voici :


À base de tanin

Ce produit, extrait de l'écorce de chêne et de quelques autres arbres, fortifie le cuir chevelu. Il se présente sous forme de cristaux. Achetez également de l'axonge, ou graisse de porc fine (qui se trouve autour des rognons de cet animal). Si votre pharmacien n'en a pas, remplacez par du saindoux, provenant d'un animal non traité (= biologique).


Mélangez, au bain-marie, les 30 g de graisse et les 4 g de tanin. Refroidi, le mélange donne une pommade dont vous vous enduirez la tête le soir avant de vous coucher. Attention, c'est gras, et cela tache. Le lendemain, rincez vos cheveux à l'eau chaude et au shampooing naturel.


Jaborandi : qui vient d'une espèce exotique et s'achète en herboristerie.

Faites-en une décoction concentrée (bouillir 10 min) et frictionnez-en le cuir chevelu.


Ou encore cette recette qui ne convient pas à ceux qui ne supportent pas l'alcool (celui-ci s'absorbe aussi par la peau). Dans une bouteille, mettre ½ litre d'alcool à 90° (ou eau-de-vie naturelle), 50 g de fleurs de romarin, 25 g de jaborandi et 25 g d'armoise. Celle-ci est une mauvaise herbe sauvage archi-répandue ; elle ressemble à l'absinthe avec laquelle il ne faut pas confondre. Fermez soigneusement la bouteille, laissez macérer quinze jours. Secouez un peu tous les jours. Filtrez le quinzième jour, à travers une mousseline ou un linge fin, t frottez quotidiennement le cuir chevelu avec cette lotion.


Le jus d'orties

Cueillez un bon paquet d'orties (en protégeant vos mains avec des gants). Hachez-les menu, broyez-les avec un pilon. Extrayez leur jus avec un pressoir de ménage, ou une petite machine à faire les jus de fruits et légumes – ou en tordant dans un torchon.

Frottez-vous le cuir chevelu à l'endroit où les cheveux commencent à déserter ! Le jus d'orties ne pique pas mais colle et poisse ; au bout d'une demi-heure, rincez.

Ce traitement comme les précédents, doit être appliqué tous les jours (conservez le reste de jus au réfrigérateur).


Le jus d'oignon

Remplacez le jus d'orties par le jus d'oignon (mais attention, un oignon cultivé sans pesticides… sinon le remède risque d'être pire que le mal). Extrayez son jus dans un presse-fruits, ou râpez-le, ou coupez-le en deux, et frictionnez le cuir chevelu. Le jus d'oignon donne des reflets colorés.


Avec le romarin seulement (au printemps).

Si la recette précédente vous fait peur, essayez la formule simplifiée : le romarin tout seul. Au moment de la floraison, cueillez l'extrémité des branches fleuries que vous laisserez macérer quinze jours, avec ses fleurs et remplissez-en un verre. Ajoutez ensuite 5verres d'alcool (ou eau-de-vie). Bien entendu, vous employez le même verre, qui sert de mesure. Laissez macérer 15 jours.


Variantes de la précédente, plus raffinée.

*Pour ceux qui en ont le courage, recette plus élaborée : mettez dans une bouteille un demi-litre d'alcool à 90°, 10 g de fleurs de lavande séchées, 10 g de thym (avec fleurs si possible), 5 g de fleurs de romarin. Achetez 20 g de bois de Panama (quillaja), et 50 g de jaborandi. Tamisez à travers un linge fin. Frictionnez-vous tous les soirs avec cette lotion.


*Mélangez 60 g d'huile de ricin, 60 g de teinture de quinquina et 2 g d'essence de bergamote. Massez-vous le cuir chevelu matin et soir avec cette mixture. On peut confectionner soi-même cette teinture de quinquina : mettez 100 g de quinquina jaune pulvérisé, dans 500 g d'alcool à 60°. Laissez macérer 8 jours en remuant de temps à autre, puis filtrez.


*Mélangez 1 verre de décoction d'orge avec un verre de rhum et 4 verres de vin blanc. Cette lotion n'est pas à conseiller dans les cas sérieux, mais plutôt pour entretenir la beauté de la chevelure.


*Faire une pommade avec des bourgeons de noyer et de la graisse de porc (faites bouillir 20 à 25 minutes).


***
Image : Ana Rasha


4 commentaires:

  1. Moi, je ne me fais pas de cheveux pour les miens, coupés courts à la tondeuse tous les 2 mois environ, comme ça relax en sortant de la douche...bise tite Sev, passe une bonne journée...

    RépondreSupprimer
  2. Hi hi hi... et pour ceux qui se font vraiment des cheveux à les perdre, et bien, devenez chauve !
    C'est encore le meilleur remède !
    Bisous mon Pierrot

    RépondreSupprimer
  3. Ah là là, si j' commence à m' déplumer, j'ai l' CHOIX entre pas moins d' cinq recettes... bon, prend' le temps d' s'occuper un peu d' soi... Merci, chère Mélusine et ça y est... TU ES dans la liste de l'article (oubli corrigé, honte à moi !!!)... Mille mercis de ta confiance... je reviendrai lire tous tes beaux nouveaux articles-Fée... Bises à toi & Aby !!!

    RépondreSupprimer
  4. Dourvac'h... tu n'auras donc plus d'excuses si tu te déplumes !!
    pas encore eu le temps de lire ton livre..; je sais ! mais je vais prendre un peu de temps pour moi et en profiter pour me délasser
    bisous

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...