jeudi 18 juin 2009

La mort de la fée et la disparition du lac

Le sort d'un lac de la vallée d'Aoste, non loin des chalets de Prez, était en quelque sorte lié à celui d'une fée ; il était sous la protection de cette fée, ni bonne, ni méchante, qui ne se laissait voir à personne, se transformait en bête, et se manifestait surtout par son chant mélodieux.
Sa forme la plus habituelle était celle d'un reptile.

Un chasseur ayant aperçu sur une roche un grand serpent dont la robe brillante étincelait au soleil, et qui se mirait dans l'eau, le prit pour un dragon dévastateur, et tira sur lui. L'animal, blessé à mort, tomba dans le lac qui devint tout rouge de sang ; ses eaux diminuèrent depuis cet instant, si bien qu'au bout de quelques heures il était à sec. En mourant, la fée du lac l'avait épuisé.

***
Illustration : Susan Seddon Boulet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...