vendredi 5 juin 2009

Comme le sel


Légende belge inspirée du Roi Lear, j'ai voulu montrer aux plus jeunes comment montrer leur amour à ses parents, que ce soit le père ou la mère. Ceci en cadeau pour la Fête de toutes les mamans que j'embrasse bien fort, et la mienne en particulier !



Il y avait une fois un roi qui avait 3 filles. Il les aimait de tout son cœur et il leur demanda un jour :

- Dites moi un peu toutes les trois combien vous m'aimez

- Je t'aime comme la terre aime le soleil, dit la première

- Et moi, comme mes yeux aiment la lumière dit la seconde

- Et moi comme le sel, répondit la troisième qui était sa bien aimée

Le roi se fâcha beaucoup, répudia sa plus jeune fille et la chassa même s'il l'avait aimée jusqu'alors plus que les autres

- C'est inouï, s'écria-t-il. Aimer on père comme le sel !

Quelque temps après, le roi donna un grand banquet. Le matin de ce jour-là, un jeune page se présenta aux cuisines du palais royal et dit à la cuisinière :

- Tu ne me reconnais pas ?

- Non, répondit la cuisinière.

- Je suis la princesse répudiée.

La cuisinière qui avait beaucoup regretté le sort malheureux de la fille du roi lui demanda ce qu'elle pouvait bien faire pour elle.

- Rien qu'une chose, dit la petite princesse. Prépare tous les plats sans sel.

- Mais que dira le roi ?

- C'est moi qui m'en occuperai. N'aie pas peur.

La cuisinière fit ce que la petite princesse lui avait commandé de faire. Vous pouvez imaginer la colère du roi ! Il envoya aussitôt appeler la cuisinière, mais à sa place c'est sa plus jeune fille qui se présenta en lui disant :

- Père, c'est de ma faute. J'ai voulu vous prouver que ma réponse n'avait été ni injuste ni impolie quand vous m'avez demandé combien je vous aimais. Notre vie a besoin de sel autant que la terre a besoin du soleil et que nos yeux de la lumière.

Le roi reconnut alors qu'il avait été très cruel avec sa fille et qu'il avait fort mal compris le grand amour qu'elle lui portait. Il la serra dan ses bras, l'embrassa et lui dit :

- C'est le plus beau jour de ma vie


***

il paraitrait que cette plus jeune fille s'appellerait Fionghuala.
Avez-vous des sources sur ce sujet ?

Aussi, je l'offre de tout coeur à la petite Nola ...
Nola, jeune bébé de quelques jours, dont le prénom en est le diminutif !

Puisse-t-elle un jour se souvenir de cette légende à son prénom...
Bisous tout tendres pour elle !

***
Tag : Isis


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...