mercredi 29 avril 2009

Légendes des fleurs - le muguet


"Fleur à la fois annonciatrice du printemps et symbole du bonheur retrouvé, le muguet continue pourtant à désespérer les parfumeurs. La fameuse "essence de muguet" n'est autre en effet, qu'une contrefaçon synthétique de son parfum.

La fleur a néanmoins des origines divines, on la dit issue des larmes que versa Marie au pied de la Croix.

L'antiquité connaissait déjà ce lis des vallées.

La légende prétend qu'Apollon en parsema le bois sacré du Parnasse pour séduire les muses.

Les égyptiens le vouaient aux morts.


Tour à tour baptisé grillet, "clochettes des bois" ou "larmes des anges de Notre-Dame", le muguet porte ce nom charmant à cause de son odeur de musc (muscade, musquette, migret).

Un parfum qui favorise le travail intellectuel et la création artistique. Cela n'empêche pas le muguet, dont le rossignol attend la première éclosion pour aller chanter dans les bois l'arrivée du printemps, d'être toxique dans toutes ses parties. On ne compte plus depuis le Moyen Âge les tisanes et autres "vins" qui conduisent celui qui en buvait au tombeau, Reconnu pourtant comme plante médicinale (mais aussi dangereuse que la digitale !), ce lis des bois avait la réputation de guérir le coryza.


Mais l'usage le plus précieux que l'on puisse faire du muguet, est d'en bourrer ses poches de racines fraîches avant de partir pour le défilé du 1er mai. Elles ont en effet, la réputation de guérir les cors au pied, autant de racines que de cors à guérir !


C'est Charles II qui instaura la tradition du muguet porte-bonheur du 1er mai. La coutume s’est maintenu et il y a encore peu de temps, les "Forts des halles" se rendaient à l'Élysée pour offrir au Président de la République le traditionnel bouquet de fleurs de muguet dont chacune devait compter treize clochettes pour jouer pleinement son rôle de porte-bonheur.


Et puisque paraît-il cette fleur favorise la mémoire de ceux qui la hument, je me souviens de ce mot d'un poète : "Le muguet c'est le sourire aux dents d’ivoire du jeune printemps".


Extrait du livre "Légende des fleurs" le muguet
Texte Michel Ils

EDITIONS DU MONT Légende

4 commentaires:

  1. le muguet d'où je vis sent tellement bon qu'un petit bouquet sur la table de la cuisine embaume toute la maison.. peut-être parce que mon muguet à moi, il a ses clochettes violettes :)

    RépondreSupprimer
  2. Tu l'as le livre dont est extrait cet article? Ca peut être sympa à lire.

    RépondreSupprimer
  3. Et comment se porte ton bonheur à toi Mélusine ?
    Comment vont tes ailes ?
    J'espère que quelques brins t'auront régénérée plus encore.
    Sinon peut etre qu'un peu de magie et mes pensées ;)
    Bisous de Mai.

    RépondreSupprimer
  4. Aby... il est vrai que mon muguet n'a pas ce parfum aussi fort que le tien ! Il faut dire que papy savait le cultiver et l'aimer... peut-être que son esprit l'embaume deux fois plus ?

    Arwen... hélas, je n'ai pas ce livre, mais j'espère bien me le procurer !!

    Isildinann... moments difficiles où l'on a du se séparer de tout l'appartement de ma maman, afin de n'avoir pas à payer un loyer en plus des frais occasionnés par sa maison de retraite médicalisée, supérieure à ses revenus !
    Néanmoins, par amour pour elle, je tiens le coup même s'il est dur de voir son état se dégrader...
    Ta magie doit y être pour quelque chose dans cette force qui me maintient... j'espère qu'elle sera là encore quand ce monde s'écroulera...
    Merci à toi d'être là tandis que j'en "oublie" mes devoirs en ne vous rendant pas visite aussi souvent que je l'aimerai ! ça reviendra...
    Bisous

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...