vendredi 10 avril 2009

Coutumes d'offrir et de quêter des oeufs


Les oeufs jouent un rôle assez important dans les coutumes.

La question posée au XVIe siècle par Joubert : Que signifie le présent qu'on fait des oeufs et du sel à un enfant, dès la première fois qu'il vient à la maison de quelque sien amy, est expliquée par des usages contemporains :

Dans les Ardennes, quand après le baptême, la mère porte son enfant chez les voisins, on lui donne un paquet de sel et un oeuf qu'il doit tenir un instant dans ses petites mains.
A Guernesey, on en plaçait un dans la main de l'enfant sitôt après la cérémonie.
Dans la Côte d'Or, lorsqu'un enfant vient pour la première fois dans une maison, les personnes auxquelles il rend visite lui donnent habituellement un ou plusieurs oeufs en lui disant : " Voici ta maison, voici ta grange, etc.!", on la lui souhaite aussi remplie de bonheur que l'oeuf est plein ; si on n'a pas d'oeuf, on lui met du sel dans la bouche.

A Saint-Saturnin-les-Apt, le jour de Pâques, les petits garçons comme les petites filles, qui ont atteint leur deuxième ou troisième année, et dont la démarche commence d'être assurée, vont trouver eux-mêmes leurs grands-parents, qui se font plaisir de donner à chacun deux oeufs de poule en leur disant : "Voilà ton emblème d'homme".
Autrefois, dans la Côte-D'Or, quand une grande personne allait pour la première fois dans une maison étrangère, elle portait un oeuf qu'elle donnait au maître du logis en lui disant : "Voilà mon étrenne".

Dans la Haute-Saône, au retour des mariés au logis, la cuisinière présente au mari, dans une cuillère à pot, un oeuf qu'il doit lancer par-dessus la maison ; s'il le lance bien, il dominera sa femme ; s'il le lance mal et que l'oeuf n'arrive pas de l'autre côté de la maison, c'est signe que la femme dominera.

Un jeu consiste à se défier de jeter des oeufs : c'est en Seine-et-Oise que paraît exister la formule la plus complète : un enfant tenant un oeuf à la main dit à un camarade : Chique d'oeuf ! Si l'interpellé lui répond : Chique d'oeuf ! il le lui lance par la figure, mais s'il répond : la Mère Alleu ! L'enfant qui possède l'oeuf le réserve pour un autre qui acceptera le défi.

L'usage de qêter des oeufs pendant les derniers jours de la semaine sainte est très répandu en France, et il est accompagné de chansons traditionnelles qui figurent dans la plupart des recueils de chants populaires. Les enfants de choeur et les garçons ne font que suivre la coutume des processions des oeufs et des quêtes faites au Moyen Age par les écoliers et les jeunes gens.

Tiens, ça me rappelle qu'il faut que j'achète quelques oeufs à prévoir pour leur prochain passage...

***
Cliquez sur l'image pour l'agrandir, imprimez-la
et voici une carte de Pâques à offrir à vos amis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...