lundi 9 mars 2009

Les Hamadryades

Les hamadryades sont des nymphes des bois qui naissent avec un arbre et meurent avec lui, contrairement aux dryades, qui survivent à la destruction de leurs protégés.

Ovide conte le triste destin d'une hamadryade condamnée à mourir à cause de la hache d'Erysichton : "Je suis une nymphe chère à Cérès. J'habite cet arbre, et je meurs par ton crime. Le ciel me vengera : le châtiment qu'il te réserve et que je t'annonce en périssant réjouira mon ombre dans la nuit du trépas".
Mais l'homme s'acharne et abat le chêne où résidait la nymphe.
"Les dryades épouvantées pleurent la perte de leur soeur, et la forêt de son honneur dépouillée. Elles se couvrent de vêtements funèbres et vont, gémissantes, demander à Cérès qu'Erysichton reçoive la peine due à son impiété".


2 commentaires:

  1. Je retrouve dans votre histoire, chères Mélusine et Aby, le si beau climat étrange, animiste, " entre rêves et réalité " du si discret magicien-poète Dino Buzzati dans "Le Secret du Bosco Vecchio", écrit en 1935, juste après le merveilleux "Barnabo des Montagnes" (1933) et avant "le Désert des Tartares" (1940)... pour moi une trilogie magique bien oubliée... ! (Robert Laffont a réédité en "Bouquins" les oeuvres intégrales du grand romancier-poète & conteur, en deux superbes tomes).. Bises & beaucoup de belle Amitié à vous qui êtes ces deux Fées, Esprits de l'Air et Hamadryades du Lieu...

    RépondreSupprimer
  2. Cher Dourvac'h... tu es une véritable encyclopédie à toi seul ! Je retiens tes titres car on ne sait jamais... si l'un d'eux venait entre mes mains...
    En tous les cas, grâce à toi, je ne manque pas de lecture magique !
    merci tout plein pour ces infos
    Bises

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...