jeudi 5 mars 2009

Comment les sirènes ont perdu leurs plumes et gagné leur queue de poisson

Les sirènes furent conviées à un concours de chant les opposant aux muses dont elles étaient les filles. Ce concours, présidé par Héra, fut favorable aux sirènes, dont la voix était la plus belle.
Refusant d'admettre leur défaite, les muses se ruèrent sur les sirènes pour leur arracher les ailes et s'en faire des couronnes. Désormais incapables de voler, les malheureuses sirènes se précipitèrent dans les vagues de la mer.
Apolonios de Rhodes, dans les Argonautiques, narre ainsi la défaite des sirènes :
"Les sirènes sur leur rocher neigeux jouaient de la flûte et de la lyre. Elles soupirèrent profondément puisque la triste destinée d'une mort fatale approchait, et du haut de leur rocher elles se précipitèrent dans les profondeurs de la mer rugissante. Leurs corps prirent eux-mêmes la forme des rochers".
Mais toutes ne furent pas métamorphosées en roches. Les survivantes, sous la forme de femmes-poissons, demeurèrent au bord des rivages ou près des récifs à fleur d'eau pour guetter les marins et les séduire par leur chant afin de mieux les attirer au fond de l'eau.

Car les sirènes sont de grandes amoureuses.
D'ailleurs, dit-on, si la mer est salée, c'est qu'elle est remplie des larmes des sirènes en mal d'amour.


2 commentaires:

  1. Voilà donc pourquoi la mer est salée ! Les pauvres !

    RépondreSupprimer
  2. Pauvres sirènes en mal d'amour ! Tu crois que Scintille réussira à saler son lac de Cristal ?
    bisous chère Anielys

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...