mercredi 11 février 2009

Boïouna, Iara et les Lunes d'Amour

Jaci, la lune, déposa d'abord son collier dans le sable pâle tout au fond de l'eau. Le collier de jade, d'émeraudes et de perles s'étira dans le courant de l'onde et s'étendit tout le long, entre les rives, pour faire un serpent qu'une crue grandit encore. Jaci creusa alors de ses ongles d'autres rivières afin que le serpent puisse dérouler sa queue plus loin. Elle lui donna pour nom Boïouna et pour devoir de protéger les rivières et les fleuves.

Ce serpent de lune est la maître et la maîtresse de toutes les eaux douces : les fleuves, les ruisseaux, les lacs, les canaux, les étangs. Ses sifflements remplisent de frayeur hommes et bêtes et paralysent leur énergie.

La Boïouna ne connut jamais d'amant, mais elle rêvait d'être mère et, chaque soir, elle tournait son regard d'étoile vers Jaci, en réclamant une fille aussi belle que celle que lui montrait le reflet de ses songes dans l'eau.

Alors Jaci déposa son plus beau bracelet de pierre de lune dans le sable pâle tout au fond de l'eau... et Iara vit le jour au milieu de la nuit.

3 commentaires:

  1. toujours du rêve avec tes jolies légendes

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour amies du blog de Mélusine, c'est toujours aussi joli par ici ^^ Un petit mot pour vous prévenir que le miroir a déménagé ;) Maintenant il a une jolie adresse : http://autrecotedumiroir.net/
    Pourrez-vous mettre à jour le lien ?
    Merci beaucoup et bon week end,

    Laure

    RépondreSupprimer
  3. Ah ! Eléphant gris ! Tu nous apportes toi aussi du rêve et de bien jolies histoires avec ton sujet de collection... Chacun son truc ! Bisous à toi

    Laure... Voilà c'est fait ! Ton adresse a été rectifiée et le lien modifié ! Comme cela, plus moyen de te manquer surtout que tes propositions sont un motif de choix pour nos prochaines lectures! De bien beaux ouvrages ! Merci à toi...

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...