jeudi 4 septembre 2008

La légende de la fée aux sources

Il y a de cela bien longtemps, deux enfants se promenaient dans la forêt au-dessus du village de Rimbach-Zell pour cueillir des fraises des bois afin d'en faire une tarte.
Ils en avaient déjà récolté un demi-panier quand ils virent un papillon multicolore qui laissait dans son sillage une traînée de paillettes dorées. Ils tentèrent de l'attraper, mais il se dérobait à chaque fois, les entraînant de plus en plus loin du village au plus profond des bois.
Ils parvinrent ainsi à une clairière. Au pied d'un énorme rocher, coulait une source à l'eau transparente et cristalline qui s'étalait en un petit bassin. Comme ils avaient très soif après la poursuite, ils se penchèrent pour y boire. Quelle ne fut pas leur surprise en apercevant, au milieu de la mare, une petite femme portant une couronne d'or, vêtue d'une robe bleue vaporeuse, flottant sur une légère feuille d'érable. Tout autour du miroir d'eau pure, se dressaient des maisons miniatures entre lesquelles des petits lutins s'occupaient à leurs tâches habituelles. Partout scintillaient des perles d'or et de diamant.
Émerveillés, ils restèrent un moment ébahis devant ce spectacle féerique. Mais quand ils s'approchèrent pour mieux voir, un caillou roula sous leurs pieds, tomba dans l'eau et rompit le charme. Tout disparut : fée, maisons, lutins, or et diamants. Il ne restait plus que le clapotis de l'eau et une flaque au pied du rocher.
Ils rentrèrent chez eux, racontèrent leur découverte, mais nul, jamais plus, ne retrouva l'emplacement de cette source.

***
D'après un conte de l'abbé Charles Braun, "Légendes du Florival", 1866

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...