mardi 29 juillet 2008

Préparation des remèdes (2)

LA TEINTURE
Elle s'obtient par macération de la plante séchée ou fraîche dans un mélange de 25% d'alcool et d'eau. Toutes les parties de la plante sont utilisables. Tout en extrayant ses principes actifs, l'alcool agit comme conservateur : les teintures se gardent ainsi plus de 2 ans. Elles doivent toujours se préparer à partir d'une seule plante ; ensuite seulement, elles pourront éventuellement être combinées. Les teintures vendues dans le commerce sont préparées avec de l'alcool éthylique. A la maison, il vaut mieux utiliser des spiritueux dilués. La vodka est idéale car elle contient peu d'additifs ; le rhum, lui, aide à masquer le goût peu agréable de certaines plantes.

Quantités standard : 200g de plante séchée ou 600g de plante fraîche pour 1 litre de mélange de 25% d'alcool et 75% d'eau.
Equipement : Grand bocal à vis, mousseline, pressoir, grandpichet, bouteilles en verre fumé avec bouchon à vis pour la conservation.
Dose standard : 5ml 3 fois par jour. Les teintures se prennent toujours diluées dans de l'eau (un peu de miel ou jus de fruit peuvent souvent améliorer le goût).
Précautions : ne pas utiliser d'alcool industriel, d'alcool dénaturé, d'alcool à brûler, d'alcool pour les lotions ou les frictions, pour la fabrication d'une teinture : ils sont tous extrèmement toxiques.

1. Mettre la plante dans un grand bocal et recouvrir d'un mélange de 25% de vodka et 75% d'eau. Fremer. Conserver au frais pendant 2 semaines, en secouant de temps en temps.
2. Ajuster la mousseline sur le bord du pressoir, en la fixant éventuellement. Verser dessus le mélange.
3. Presser le mélange au-dessus d'un pichet ; le résidu fera un excellent compost.
4. Verser le liquide filtré dans des bouteilles en verre fumé, éventuellement à travers un entonnoir.
_________________________________________

LE SIROP
Le miel ou le sucre non raffiné permettent de conserver les infusions et les décoctions, et les sirops sont des remèdes idéaux contre la toux ; le miel est particulièrement calmant. Sa saveur douce masque aussi le goût très déplaisant de plantes telles que l'agripaume. Les sirops peuvent également être utilisés pour parfumer les remèdes destinés aux enfants.

Quantités standard : 50 cl d'infusion ou de décoction, 500g de miel ou de sucre non raffiné.
Dose standard : de 5 à 10 ml 3 fois apr jour

1. Faire chauffer 50 cl d'infusion ou de décoction standard dans une casserole. Ajouter 500g de miel ou de sucre non raffiné et remuer sans arrêt jusqu'à ce qu'ils soient dissous.
2. Laisser refroidir. Verser dans une bouteille en verre fumé. Fermer avec un bouchon en liège (les sirops fermentent et une bouteille à bouchon métallique à vis pourrait exploser).

La menthe

Jusqu'au XVIIème siècle, toutes les espèces étaient indifférement utilisées, et bien rares étaient ce qui les différenciaient. Aujourd'hui, les Occidentaux exploitent les vertus de la menthe poivrée ; les Chinois préfèrent la menthe des champs. Dans les jardins pousse habituellement la menthe verte. Moins forte que la menthe poivrée, elle a les mêmes utilisations et est mieux adaptée aux enfants.

Culture
Les plantes seront d'autant plus belles qu'on les laisse pousser naturellement. Plantez-les dans un sol riche, bien drainé, au soleil. Les menthes poussent bien en pot, dans un mélange à base de terre de jardin. Rempotez tous les ans en automne pour éviter la pourriture des racines et obtenir un feuillage abondant la saison suivante. Ne plantez jamais deux espèces différentes côte à côte : le croisement inévitable nuirait à leur saveur.

Particularités
- Vivace herbacée rustique. Hauteur jusqu'au 60 cm et étalement indéfini. En été, petites fleurs pourpre mauve en épis cylindriques au léger parfum mentolé. Feuilles dentées sur le bord, d'un vert moyen, à senteur et saveur de menthe verte, ovales, plissées. La saveur et la forme peuvent varier en fonction du sol dans lequel pousse la plante.

Usages
Les parties aériennes de la plante relâchent les muscles du tractus digestif et stimulent le flux de bile ; elles sont donc efficaces contre les indigestions, les flatulences, les coliques et les affections semblables. Elles réduisent les nausées et atténuent le mal des transports ; elles sont sudorifiques en cas de fièvre et de grippe. Récolte avant la floraison.

Utilisation des parties aériennes
Infusion : Contre les nausées, l'indigestion, les flatulences, la colique, la fièvre et la migraine.
Teinture : Mêmes utilisations que l'infusion.
Comrpesse : Contre les inflammations des articulations ou des névralgies : tremper un tampon dans l'infusion.
Inhalation : Pour soulager la congestion nasale : mettre quelques feuilles fraîches dans l'eau bouillante et en respirer la vapeur.

Utilisation de l'huile essentielle (menthe poivrée)
Lavage : Contre les irritations cutanées, les démangeaisons, les brûlures, la gale et l'herpès tonsurant, ou comme répulsif contre les moustiques : diluer 2 ou 3 gouttes dans 10 ml d'eau.
Inhalations : En cas de congestion nasale : mettre 2 à 3 gouttes dans un bol d'eau et laisser dans la chambre.
Massage : Contre les maux de tête, la fièvre, les douleurs périodiques ou l'engorgement mammaire : diluer de 5 à 10 gouttes d'huile de menthe poivrée dans 25 ml d'huile de base (amande douce, olive).

PRECAUTIONS
-Eviter l'usage prolongé de l'huile essentielle en inhalation.
- Ne pas donner aux enfants plus d'une semaine sans interruption, car la menthe peut irriter les muqueuses. Eviter absolument chez les bébés.
- N'absorber la menthe poivrée qu'avec précaution en cas d'allaitement, car elle réduit parfois le flux laiteux ; la remplacer éventuellement par de la menthe verte.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...