vendredi 25 juillet 2008

Préparation des remèdes (1)

Les conseils qui suivent correspondent à des quantités et à des doses standard de remèdes médicinaux. C'est le cas tout au long des articles sur les plantes que vous trouverez ici, sauf indications contraires. Pour les associations de plante, la quantité totale ne doit pas dépasser le standard. Par exemple, une infusion contre le rhume ou la grippe peut se préparer avec 10g d'achillée millefeuille, 10g de sureau noir et 10g de menthe poivrée, pour atteindre le chiffre global requis de 30g de plantes séchées dans 50cl d'eau.

L'INFUSION
Moyen très simple pour prendre des plantes médicinales, l'infusion se prépare exactement comme le thé. L'eau doit être juste frémissante, car la vapeur fait disparaître les précieuses huiles volatiles. Utiliser cette méthode pour les fleurs et les parties feuillues des plantes. La quantité standard doit être préparée fraîche chaque jour et correspond à 3 doses. Boire chaud ou froid.
- Quantités standard : 30 g de plantes séchée ou 75g de plante fraîche dans 50 cl d'eau.
- Dose standard : Une tasse à thé ou un verre à vin (15 cl) 3 fois par jour.

1. Mettre la plante dans un récipient muni d'un couvercle - une théière est idéale. Versez dessus l'eau frémissante.
2. Laisser infuser 10 minutes, puis filter à travers la passoire à tamis fin au-dessus d'une tasse à thé. conserver le reste dans un pichet, au frais.
__________________________________________________

LA DECOCTION
Cette méthode permet d'extraire davantage des principes actifs de la plante, et elle se prépare avec des racines, l'écorce, les ramilles et certaines baies. Mettre la plante dans l'eau froide, porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux 1 heure au moins. Comme pour l'infusion, la quantité standard doit être préparée fraîche chaque jour et correspond à 3 doses. Boire chaud ou froid.
- Quantités standard : 30g de plante séchée ou 60g de plante fraîche dans 75 cl d'eau, pour obtenir après réduction 50 cl de liquide.
- Dose standard : Une tasse à thé ou un verre à vin (15 cl) 3 fois par jour

1. Mettre la plante dans une casserole (de préférence en terre ou en tôle émaillée). Verser l'eau froide dessus. Porter à ébullition, puis laisser mijoter à feu doux 1 heure au moins, pour réduire d'un tiers.
2. Filter à travers la passoire à tamis fin au-dessus d'un pichet ou d'une tasse à thé. Conserver au frais.

La camomille

Appelée "pomme terrestre" par les anciens Grecs à cause de son parfum, la camomille était pour les Scandinaves l'une des neufs herbes sacrées données aux humains par le dieu Odin. Les deux espèces dotées de vertus médicinales, la camomille romaine (C. Nobile All.) et la camomille allemande (M. recutita L.), ont virtuellement les mêmes propriétés. La seconde est également connue sous le nom de "matricaire", en raison de ses utilisations en gynécologie.

Culture
Semer les graines des fleurs au début du printemps sous abri, à 18°C (levée en 2-3 semaines).
La camomille romaine se plaît au soleil, dans un sol bien drainé, même si elle tolère presque tous les types de sols, sauf les plus humides. La culture en pot est possible, dans un mélange à base de terre de jardin.
Cueillez les fleurs juste quand elles s'ouvrent et utilisez-les fraîches ou séchées.

Particularités
- vivace rustique, persistante, d'une hauteur de 10 cm (30 cm en fleurs) et étalement 45 cm.
- grandes fleurs simples semblables, blanches à cœur jaune, pendant l'été, légèrement parfumée.
- la tige des fleurs porte des feuilles régulièrement espacées sur sa longueur.
- la feuille finement divisée dégage un arôme de pomme quand on la froisse.

Usages
Au jardin, la camomille "soigne" les plantes mal en point qui poussent à proximité. Un décoction de feuilles et de fleurs vaporisée sur les plantules prévient la fonte des semis. Les feuilles fraîches ajoutées au tas de compost activent le processus de décomposition.

Utilisations des fleurs
Renommée pour ses vertus sédatives, la tisane de fleurs fraîches ou séchées calme l'insomnie, les problèmes digestifs, le mal des voyages et l'hyperactivité chez l'enfant.
Infusion : Contre le syndrome de l'intestin irritable, le manque d'appétit et l'indigestion. En cas d'insomnie, d'anxiété ou de stress : boire une tasse le soir. Contre les difficultés d'endormissement des bébés : ajouter de 200 à 400 ml dans l'eau du bain.
utiliser en cataplasme contre les brûlures
Teinture : contre l'irritabilité de l'intestin, l'insomnie et l'hypertension.
Pommade : sur les piqûres d'insectes, les plaies, le prurit de l'eczéma, les irritations anales ou vulvaires.
Bain de bouche : Contre les inflammations buccales, aphtes. Utiliser l'infusion.
Bain d'yeux : Contre la conjonctivite, diluer de 5 à 10 gouttes de teinture dans de l'eau chaude ou utiliser l'infusion sur des compresses et appliquer 5 à 10 minutes.
Inhalation : Contre le catarrhe, le rhume des foins, l'asthme et la bronchite : mettre 2 cuil. à café de fleurs dans un bol d'eau bouillante.

Utilisation de l'huile essentielle
Lotion : En cas d'eczéma, mettre 5 gouttes dans 50 cl d'eau d'hamamélis distillée.
Inhalation : Contre le catarrhe nasal et l'asthme, mettre 2 ou 3 gouttes dans un bol d'eau bouillante et laisser dans la chambre toute la nuit.

PRÉCAUTIONS
- Ne pas dépasser les doses et éviter totalement l'huile durant la grossesse car c'est un stimulant utérin.
- Éviter de s'allonger au soleil dans les pelouses de camomille humide, car elle peut causer des dermites de contact.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...