jeudi 17 juillet 2008

Fonds d'écrans

Voici quelques fond d'écrans pour agrémenter votre bureau....
Ces elfes ne sauront que vous charmer.





La récolte des racines

Récolter les racines _____________________________________
- Déterrez les racines en automne avant que le sommet de la plante soit entièrement fané, afin de pouvoir l'identifier.
- Lavez les racine sous le robinet. Ne les trempez pas, leur saveur s'affadirait. En outre, les racines trempées ont tendance à absorber l'eau et à pourrir.
- Si vous récoltez des racines différentes en même temps, rangez-les séparément pour ne pas mêler leurs saveurs.
- etiquetez-les pour ne pas les confondre.
Récolte _______________________________________________
les premières petitse gelées signalent le moment ou les plantes commencent à stocker leurs réserves d'énergie dans le système racinaire pour survivre aux long mois d'hiver.
C'est la période propice. Récoltez tôt le matin ou juste avant la nuit. A ces heures, l'énergie de la plante demeure dans sa racine ; quand la température s'élève, elle monte vers son sommet. Veillez à ne pas blesser la racine en la déterrant.
une exeption cependant : les racines du pissenlit qui doivent être récoltés au printemps.
Lavage _______________________________________________
Rincez les racines sous l'eau froide pour ôter terre et saleté avant de les conditionner.
Si nécessaire, brossez-les avec une brosse végétale douce pour ôter la saleté rebelle sans les abimer. Si la racine est couverte de boue, commencez au jet dans le jardin pour ne pas boucher votre évier de cuisine.
Conditionnement ______________________________________
Hachez les plus grosses en petit morceaux, car une fois sèches, elles seront beaucoup plus difficiles à couper.
Disposez les morceaux de racines sur un plateau garni d'une feuille de papier et sécher de 2 à 3 heures à four doux (ou de 4 à 6 heures pour les racines les plus grosses. Puis mettez les racines dans uen armoire chauffante ou une pièce bien ensoleillée pour terminer le séchage. Ensuite, vous pouvez les conserver dans un bocal à verre foncé.

Pégase


Cheval ardent et blanc, fier et clair Pégase
Après ta course - , ah ! que ton arrêt est beau !
Sous toi, cabré soudain, le sol que tu écrases
Avale l'étincelle et donne l'eau
La source qui jaillit sous ton sabot dompteur
A nous qui l'attendons, est d'un secours suprême,
Sens-tu que sa douceur impose à toi-même ?
Car ton cou vigoureux apprend la courbe des fleurs

Rainer Maria Rilke

La cueillette des graines

Cueillir des graines ________________________________________
- Récupérez les graines quand elles commencent à tomber ou à s'envoler naturellement.
- Utilisez toujours un sac en papier, pas en plastique, pour éviter toute condensation qui pourrirait les graines.
- Prenez un nouveau sac ou contenant pour chaque type de graine pour ne pas les confondre.
- Ayez sur vous des étiquettes à placer dans le sac ou le contenant pour identifier vos graines.

Récolte __________________________________________________
La graine d'angélique est prête à récolter si elle tombe dans la main quand on tapote la tête florale. Prenez un sac en papier pour une petite quantité ou alors doublez une terrine de papier journal, coupez la tête et posez-la dedans.

Séchage _____________________________________________
Nettoyez les graines en ôtant tiges, pédoncules et balle. Les semences de petite taille comme celles du calomeria se cachent dans les bractées et demandent un vrai épluchage pour être mises au jour, tandis que celles de la digitale sont faciles à sortir de la cosse sèche, qu'il suffit de secouer.
Une fois récupérées, étalez-les finement sur une mousseline ou un torchon. Placez dans un lieu sec ventilé et laissez quelques jours pour un séchage complet.

Conservation _____________________________________________
Avant de les mettre en pot, contrôler la qualité de vos graines. Jetez celles qui sont abimées ou entamées. Mettez-les dans un bocal en verre foncé, une boîte en carton ou une enveloppe bien étiquetés. Notez le mois et l'année de récolte, pour savoir si les graines sont toujours viables quand vous sèmerez aux saisons suivantes.
Une fois récoltée et séchée, la graine a une dirée de vie variable : celle de capucine peut vivre 5 ans ; celle de souci, plus encore ; mais celle d'angélique seulement 3 mois, après quoi elle germe difficilement.

La cueillette des fleurs

Cueillir les fleurs ______________________________
- Cueillez le matin dès que la rosée s'est évaporée.
- Agitez doucement les têtes florales pour les débarasser des insectes.
- Prenez la fleur en bouton, ou à peine éclose.
- Formez de petits bouquets, pour laisser l'air circuler et empêcher les boutons de pourrir.
- Une fois coupées, gardez-les à l'abri du soleil direct, ou les fleurs pourraient faner et s'abîmer.

Récolte __________________________________________
Le meilleur moment pour récolter les fleurs des herbes est juste après l'apparition des boutons, avant qu'ils n'éclosent tout à fait. A ce stade, la fleur offre la meilleure concentration en huile et en parfum. Une autre bonne raison de la cueillir avant qu'elle soit épanouie est qu'elle continue à s'ouvrir en séchant. C'est quand elle est jeune que la tête florale concentre le plus de vertus ; ses propriétés déclinent quand elle est ouverte.

Séchage _________________________________________
Une fois coupées, éloignez les fleurs du soleil. C'est indispensable pour conserver la couleur des pétales, leur parfum et leur goût. Vous pouvez soit couper les têtes, comme pour la camomille et les faire sécher sur une mousseline tendue, ou des tiges florales complètes que vous liez en petits bouquets.
Faites sécher ces bouquets tête en bas dans un lieu ventilé, sec et chaud ; les suspendre ainsi garde leurs tiges bien droites. Les fleurs correctement séchées sont rigides, bien sèches, sans molesse ni traces d'humidité.

Conservation ____________________________________
Pour en faire des tisanes, vous pouvez conserver les têtes de fleurs sèches dans un pot hermétique en verre foncé. Ne détachez celles des bouquets pour les mettre en pot que pour un usage culinaire ou médicinal. Une fois exposées à l'air et à la lumière, leurs vertus aromatiques et médicinales déclinent peu à peu.
Les bouquets d'herbes sèches peuvent aussi servir dans la maison en arrangements floraux et pots-pourris, ou pour garnir sachets et oreillers.

On s'agrandit encore....


Aby et Mélusine ont ouvert une table aux Fées gourmandes,
si ça vous dit de venir faire un tour pour déguster quelques plats avec nous...

La bannière est de Aby : je tiens à le préciser parce que je trouve celle-ci à croquer !
Et si vous regardez bien dans la colonne de droite des Fées gourmandes, vous apercevrez quelques images réalisées par Aby, dans son blog !
Il suffit de cliquer dessus pour entrer dans son monde !

Récolte des feuilles











Cueillir les feuilles _______________________________
- Récoltez le matin après l'évaporation de la rosée, mais avant que la chaleur monte
- Prenez des feuilles saines et charnues, sans trous ni dégats de parasites
- Cueillez des feuilles fraîches en petite quantité pour éviter le gaspillage ; séparez les différents arômes pour qu'ils ne se dénature pas.
- Vous pouvez cueillir les feuilles persistantes toute l'année. Mieux vaut les utiliser fraîches, inutile de les conserver.

Récolte ________________________________________
L'arôme des feuilles des vivaces (comme le thym et l'origan) est puissant, donc vous n'aurez besoin que de quelques feuilles. Il est bon aussi de ne pas prélever plus d'un tiers des feuilles à la fois, parce que les vivaces mettent du temps à repousser.
Pour toutes les herbes, prenez les plus belles feuilles, elles ont de meilleures propriétés. Veillez à ne pas les abîmer en les cueillant, cela perturbe leur structure, et donc, leur goût.

Séchage ________________________________________
Le but du séchage est d'éliminer l'eau contenue dans la feuille tout en conservant l'huile naturelle qui lui donne sa saveur. Séchez les feuilles séparément : les petites sèchent plus vite que les grandes, et celles à l'arôme puissant peuvent dénaturer celles aux parfums plus subtils.
Etalez-les sur une mousseline tendue et agrafée sur un simple cadre en bois, facile à fabriquer. Placez le cadre dans une pièce sombre chauffée, sèche et bien ventilée. La première semaine, retournez les feuilles plusieurs fois, car elles restent humides et ont besoin d'air sur toute leur surface pour sécher.

Conservation ____________________________________
Une fois sèches et friables au toucher, elles sont prêtes à mettre en pot. Les feuilles des herbes perdent vite leur arôme et leur couleur si on ne les conditionne pas correctement. L'idéal est de les conserver dans un bocal en verre foncé à couvercle vissé.
Collez des étiquettes avec le nom de l'herbe, la date et l'année. Les premiers jours, surveillez le bocal ; si de l'humidité se forme sur le couvercle, les herbes ne sont pas tout à fait sèches. Replacez-les sur le cadre de séchage. Les herbes séchées se conservent environ 1 an.
elles ont en génaral 3 à 4 fois plus de goût que les fraîches : mettez en moins dans un plat.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...