mardi 24 juin 2008

Pourquoi les chiens lèvent la patte

A une question facétieuse faite par son maître, Tabarin répond que si les chiens lèvent la patte, lorsqu'ils sont près d'un mur, c'est afin de s'appuyer s'il venait à tomber.
En divers pays de France, on dit que tel est en effet leur but, depuis qu'autrefois toute une troupe de chiens qui arrosaient une muraille furent écrasés par sa chute ; c'est à la suite de cet accident que les mères chiennes ont appris ce geste à leurs enfants !

Une légende du Finistère raconte pourquoi les chiens se plaisent à inonder la porte des églises. Jadis, ils y entraient avec leurs maîtres, mais ils devinrent si nombreux qu'ils prenaient la place des chrétiens, et on institua les bedeaux pour les chasser. Humiliés, les chiens se plaignirent aux curés, mais n'ayant pas été écoutés, ils décidèrent d'envoyer un des leurs en ambassade à Rome ; et comme les anciens lui demandaient par quel moyen il retrouverait son chemin, il leur expliqua qu'il léverait la patte contre les arbres, les tas de pierres, etc., et qu'en revenant il reconnaîtrait sa route. Comme au bout d'un an, il n'était pas de retour, on députa un autre chien qui, en sentant les endroits arrosés par son prédécesseur, arriva à Rome. Il fut bien reçu par le pape, qui lui répondit que cela regardait le bedeau. Lorsque, de retour en France, il eut rendit compte de son ambassade, les chiens décidèrent que, pour se venger de ce que l'entrée de l'église leur était interdite par les bedeaux, ils léveraient désormais la patte contre les portes des églises.


***
Le Zinneke de bronze est une réplique de la statue de Tom Franssen,
représentant un chien en train de lever la patte arrière.

La Margeride en Lozère

La porte des Fées

La légende dit que si une jeune fille la franchit une nuit de pleine lune à minuit,
celle-ci se mariera dans l'année.

La porte des Fées se trouve derrière le cimetière de Saint Pierre le Vieux
au dessus du Malzieu-ville.

***
Photo : Pot'Poète

Fée momifiée


En Angleterre, un homme se promenait avec son chien quand il découvrit, par hasard, les restes intacts d'une femme magique aux ailes fines et longues de 8 pouces, avec des ongles minuscules, des dents et quelques cheveux roux. Les os ressemblaient à la cavité de celle d'un oiseau et la fée avait un nombril ce qui laissait suggérer que ces petits êtres ont le même mode de reproduction que les humains, bien qu'il n'y ait aucun organe reproducteur.

D'autres restes étranges confirmaient que l'homme était bien dans un cimetière de fées...

Ce secteur avait toujours été mystérieux pour les riverains ! En effet, ils pouvaient y apercevoir parfois des petits feux brillants, pétillants, virevoltants et des "personnages fantomatiques".
Lorsque l'homme (qui souhaite toujours rester anonyme) a découvert ce corps momifié, il a aussitôt appelé sa femme afin d'être certain de ne pas avoir une hallucination. Elle-même pouvait à peine croire que c'était une fée et qu'il y avait là en tout une vingtaine de corps de ces petits êtres....

Un expert du paranormal a été appelé pour examiner les corps et a revélé que ces fées avaient approximativement 400 ans.
Une question demeure cependant : comment ces créatures n'ont-elles jamais été détectées auparavant ? Ces petits êtres se sont si bien fondus dans le décor qu'ils en étaient invisibles ! Et l'on sait, ici, au pays de Mélusine, que les fées se cachent souvent aux profanes...

Toutefois cette découverte de fées serait une plaisanterie et très probablement l'une des plus grandes mystuifications du Royaume-Uni. L'illusionniste Dan Baines aurait créé à ses dires cette fée et bien d'autres. Son site Web a reçu environ 20 000 personens en un jour, peut-être de la pub perso pour se faire connaître et le rendre célèbre !Il n'empêche que cetet histoire était partout dans le sjournaux du Royaume-Uni.

Baines a décidé de vendre une de ces fées sur Ebay et un acheteur non identifié est le propriétaire chanceux d'une fée momifiée. Quel veinard !

Histoire vraie, fistoire fausse... le secret reste entier...


***
Site (en anglais) avec photos de cette fée : Lebanon Circle Magic Company

Menthe poivrée

Doit son nom au latin "mens", esprit, en raison de sa faculté d'éclaircir les pensées. Les étudiants romains en portaient des couronnes, ainsi que les disciples de Bacchus qui voulaient faire disparaître l'ivresse de leurs libations.

C'est la plante de la tempérance, et les personnes qui s'emportent facilement envisageront la situation avec plus de distance si elles en gardent un brin sur elles, dans une poche ou autour du cou.

Contre les fortes fièvres, une ancienne tradition perdure pour faire passer le mal à un pied de menthe : après lui avoir fait des offrandes de pain et de sel pendant 7 jours, la plante s'affaiblit et si elle accepte de faire don de sa force, elle va jusqu'à dépérir complètement tandis que le malade
recouvre la santé.

En herboristerie, la menthe est calmante et tonique, et sert également à préparer des baumes et des onguents contre la douleur.

Les couronnes ou bracelets de fleurs


Ces ornements sont souvent préparés pour une fête ou une célébration, en groupe ou en famille.

On les imprègne tout en les tressant des souhaits qui habitent notre coeur, mais aussi de la joie et de la gaieté du moment pendant toute la durée de la fête, tandis que la chaleur du corps laisse émaner leurs vertus.

Puis on les brûle dans un grand feu afin de voir les voeux se réaliser.

Herbes magiques et rituels

Les fleurs noires

Il n'existe pas de véritable fleur noire ; dans les faits, les fleurs "dites noires" sont généralement des fleurs d'un bleu très profond. Le noir évoque la douleur, le vide, la peur et la désespérance. Les fleurs noires sont utilisées dans les périodes les plus sombres de l'amour. Elles permettent d'exprimer : une inquiétude extrème, le désespoir et la souffrance intense.

.... la suite ICI

Oreillers et senteurs

Pour vous rappeler vos vies antérieures : Versez quelques gouttes d'huile de lilas sur votre oreiller.

Pour calmer vos angoisses... la suite ICI


Se préparer à la magie : les encens et leurs effets

Les encens sont trop souvent utilisés pour simplement changer les odeurs de la maison, masquer les odeurs désagréables causées par la cuisson, le chien ou le chat ! Pour ces situations, il existe pourtant des solutions plus appropriées qui vous permettront ensuite de faire brûler un encens plus doux et d'en tirer vraiment profit.

... la suite ICI

Plantes et rémèdes pour les hommes et les femmes

Nombreuses sont les maladies et les misères corporelles qui viennent alourdir le quotidien, le charger de douleurs, de souffrances et d'angoisses. A chaque mal, il fallait trouver une réponse adaptée, un remède actif pour soulager la douleur, guérir et effacer la maladie.Voici quelques exemples de plantes qu'utilisaient jusqu'à une période récente nos grands-parents pour parer aux "bobos" et affections courantes.

... la suite ICI et ICI

Ceci n'est qu'un aperçu de tout ce que vous pouvez trouver dans
les grimoires d'Abigail ! .... Ce sont les Fées Mélusine et Aby qui ont rejoint leurs cousines Morgane et Viviane dans le secrets de leurs enchantements... mais aussi dans celui des démons et des sorcières !
A vos risques et périls...

Morgane la Fée

Vous vous étonnez de la cause qui me fait grave et silencieuse...
(Mrs W.C. Elphinstone Hope, L'étoile des Fées, trad. S. Mallarmé)

Il était une fois un roi qui régnait sur la Cornouailles. Il s'appelait Gorloës, seigneur de Tintagel. De sa femme Ygerne, il avait eu deux filles, celle qui allait devenir la femme de Loth d'Orcanie, et Morgane qui allait devenir Fée.

A la mort de son père, Morgane fut élevée par son beau-père, Uter Pendragon. Elle fut mise très tôt aux lettres et devint habile en toutes sciences, dans les sept arts et surtout ceux de médecine, d'astronomie, de magie et dingromancie enseignés par Merlin. Pour cette maîtrise, en clergie l'appela-t-on Morgane la fée. C'est sans doute à cette époque qu'elle visita pour la première fois l'île Fortunée d'Avallon, où elle devint rapidement reine écoutée, aimée, entourée de ses neuf soeurs dont Moronoé, Mazoé, Gliten, Glitonéa, Glito, Tyronoé. Personne à Tintagel ne devinait ses voyages, sauf peut-être Merlin quand il la voyait revenir de ses longs envols, les cheveux mouillés et parfumés.

Le temps passait, elle grandissait. Uter était mort maintenant et Morgane avait suivi son demi-frère Arthur et sa jeune épouse Guenièvre en la forteresse de Camelot. Tous les preux, dont Lancelot, n'en avaient que pour Guenièvre. Morgane se contentait des pâles chevaliers blessés, qu'elle recueillait sur les grèves perdues et soignait par ses sciences.

Enfin, un jour, le cousin de Guenièvre vint à passer au château. "
Guyomar étoit bien taillé de corps et de membres, et beau chevalier à merveilles et jeune. Si parlèrent tant ensemble entre eulx deux qu'il la prit d'amours et tant plus elle le regardoit tant plus luy plaisaoit ; si le cueillit en si grand amour que rien ne luy fut refusé".

Pauvre Morgane, ce rare bonheur terrestre sera vite enlevé. Souventes fois en secret les amants se rejoignirent, mais un matin la royne Guenièvre les surprend, entre en grande fureur et les sépare. Trahie, déchirée, Morgane va dès lors la détester toute sa vie durant.

Elle se retire "embaumer" son chagrin, loin du monde et des hommes, quand un autre coup au coeur transforme pour toujours la Fée sage et rêveuse en Morgane vengeresse.

Elle avait depuis peu mis son amour dans un chevalier dont elle se croyait uniquement aimée, mais il la trompait en lui préférant une autre demoiselle. Un jour, ils avaient convenu de se rencontrer au secret d'un val, le plus riant, le plus beau qu'on puisse imaginer. Morgane avertie courut à eux et les surprit comme ils se donnaient les plus tendres témoignages d'amour. Peu s'en fallut qu'elle n'en mourût de douleur, mais revenant à elle, elle jeta sur le val un enchantement dont la vertu était de retenir pour toujours tout chevalier qui aurait fait à son amie la moindre infidélité d'action ou de pensée. Le chevalier fut la première victime du charme ; quand il voulut s'éloigner, il se sentit arrêté par une force invisible. Et la demoiselle se trouva enfermée dans la glace jusqu'à la ceinture, et de la ceinture à l'extrémité des cheveux dans un feu ardent.

Morgane fit construire des maisons, une chapelle afin d'accueillir les amants parjures qui y viendraient s'emprisonner, et de sa tour ferrée gouverna les lieux.

"Le Val sans retour, Val des Faux Amants ou Val périlleux était de grande étendue, dit-on, environné de collines couvertes de belles verdures. Au milieu jaillissait une claire fontaine, la clôture en était merveilleuse, c'était en apparence une muraille élevée et épaisse, en réalité ce n'était que de l'air". Quand un chevalier volage par hasard s'y aventure, aussitôt l'étau de brume l'encercle, se resserre et à jamais l'enferme.

Au bout de dix-huit années, il s'en trouva deux cents à être ainsi retenus, jusqu'à ce que Lancelot, le coeur fidèle à Guenièvre, vienne les délivrer... "Alors du Val sans retour, château, jardin, murailles, gardiens et dragons, enchantements, tout disparut grâce à la vertu de Lancelot, le chevalier sans reproche à l'égard de sa mie".

Une fois encore Morgane est vaincue. Sur Arthur et son royaume elle jette alors sa malédiction, mais point n'est besoin de sortilège pour que les hommes se détruisent : Mordred et les tristes intrigues suffiront au déclin de Camelot et des rêves chevaleresques.

Morgane la fée - Description

Grande, avec de longs et brillants cheveux noirs nattés, on a vu son regard gai et innocent, rêveur et mélancolique, puis désenchanté et dur. Etrange, un peu sauvage et hallucinée comme son maître Merlin.
Petit à petit, Morgane a perdu sa nature de femme pour prendre l'aspect désincarné de certaines Fées, que le regard du mortel éclaire ou asombrit selon son état d'âme.

Elle s'habille à la mode du temps, de préférence en blanc, noir et vert et se nourrit de pommes.

Elle habite l'atelier de Merlin. On lui connaît plusieurs demeures. Tour ferrée, Chastel d'acier, Bellegarde, la Tour désolée. Elle a vécu à Tintagel et Camelot. Mais ses vrais royaumes sont ceux d'Avallon et du Val sans retour. Elle hante l'un et l'autre encore aujourd'hui.

A la fois femme et savante. Fée sylvestre, Nymphe des vagues, sorcière et Enchanteresse. C'est l'une des figures les plus riches, les plus attachantes de la Vendoise des Fées. Certes, elle est dérangeante puisqu'elle va oser crier sur tous les toits l'infidélité des immaculés et irréprochables quêteurs du Graal.

Experte des sept arts, "grand clergesse" d'astronomie, grande savante en toutes formes de magie et médecine, elle possède des baumes pour toutes les blessures, excepté pour celles de son propre coeur.


***

Les madeleines de Mélusine


Dans ma besace :

Ingrédients pour environ 25/30 madeleines

- 250g de sucre semoule
- 250 g de farine
- 250 g de beurre
- 4 oeufs
- 2 cuil à soupe de rhum

Préparation

Cassez les oeufs dans une terrine et ajoutez le sucre
Mélangez bien au fouet jusqu'à l'obtention d'un mélange bien lisse et mousseux.
Versez alors la farine en pluie et remuez avec une cuillère en bois.
Dans une petite casserole, faites fondre le beurre et ajoutez-le à la pâte, ainsi que le rhum.
Mêlez bien le tout.
Beurrez les moules à madeleines et remplissez-les à moitié de pâte.
Enfournez dans un four chaud et laissez cuire 20 min à feu doux.
La première fournée sera un peu longue, mais attention aux suivantes,
car le four étant ensuite à bonne température, les autres fournées seront plus rapides.

Démoulez.
Certaines personnes le font quand les madeleines sortent tout juste du four,
d'autres attendent leur refroidissement complet,
mais si vous n'avez qu'un seul moule
(comme moi-même, contenant de quoi faire 8 madeleines),
vous en aurez pour toute une après midi !


Les madeleines se conservent bien dans une boite style Tupperware durant une semaine.

Bon appétit !

Terrine du terroir


Dans la besace des lutins :

Ingrédients pour 6 personnes
- 400 g de veau maigre haché
- 600 g de foies de volaille
- 2 oeufs entiers
- 65 g de jambon maigre fumé (ou de bacon)
- 1 sachet de gelée prête à l'emploi
- 1 oignon
- 15 g de sel
- 2 g de poivre
- 1 pincée de muscade
- 1 pincée de thym (ou origan)
- 2 cuil à café d'huile

Préparation

Hachez les foies, émincez l'oignon et le jambon fumé.
Ajoutez le hachis de veau, les oeufs entiers et les épices.
Mélangez bien le tout et versez-le dans une terrine légèrement huilée.
Faites cuire pendant 2 h à four moyen.

Après la cuisson, retirez le pâté du four.
Préparez la gelée comme indiquée sur le mode d'emploi du sachet
et versez-la directement sur le pâté encore chaud.
Versez le reste de gelée dans un plat creux, laissez refroidir et détaillez-la.
Disposez-la autour de la terrine avant de servir.

Accompagnez d'une salade assaisonnée d'une vinaigrette allégée (2 cuil à soupe d'huile, 2 cuil à soupe de lait 1/2 écrémé condensé, du jus de citron, de la moutarde et des épices).

Astuces :

La terrine se prépare la veille pour le lendemain.
Ainsi, elle a le temps de prendre au réfrigérateur toute la nuit.
Elle se conserve facilement une quinzaine de jours emballée dans un papier aluminium.

***
Image : David T. Wenzel
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...