lundi 7 avril 2008

Centaure

Le centaure est un être au corps de cheval surmonté d'un torse humain. Est-ce parce que, dans les campagnes reculées de Grèce, quand on vit pour la première fois des cavaliers, l'on crut que l'homme et sa monture ne formaient qu'une seule et même créature ? Quoi qu'il en soit, le centaure est l'une des innombrables créatures issues de la mythologie grecque.

Les centaures sont des êtres assez primaires et, à vrai dire, pas très malins. On dit qu'ils ont davantage de muscles que de cervelle. Ils se déplacent généralement en troupe, cherchent querelle à tout le monde, s'enivrent dès qu'ils en ont l'occasion, poursuivent les femmes pour s'accoupler. Lors d'un banquet de noces organisé pour la fille du roi de Lapithes, ils firent grand scandale et allèrent même jusqu'à enlever la mariée. Une guerre s'ensuivit, que les centaures perdirent.

Tous les centaures n'étaient cependant pas aussi primaires. L'un d'eux, Chiron, était un vrai sage qui servit de précepteur à bien des héros, dont Héraclès, Achille et Jason. Immortel, mais blessé par erreur par Héraclès, Chiron supplia Zeus de mettre fin à ses souffrances en lui accordant la mort. Zeus fit bien mieux : il la plaça au ciel sous la forme d'une constellation, celle su Sagittaire.

Le cheval

Libre, fougueux, rapide, sage, généreux… le cheval occupe une place de choix dans toute civilisation. N'est-ce pas grâce à cet animal que l'homme a pris la mesure du monde ?

La plus noble conquête de l'homme a toute sa place dans le monde du fantastique. Le cheval a été donné aux hommes par le dieu grec Poséidon qui l'a fait jaillir de la mer, et il est vite devenu la monture non seulement des dieux, mais aussi des héros et des saints (Jeanne d'Arc, saint Georges et saint Michel, par exemple, ne se déplacent qu'à cheval).

Mais il faut aussi savoir que, dans bien des pays, les morts galopent sur des chevaux infernaux (voir les grimoires d'Abigail), noirs ou squelettiques, ou, comme on le dit dans l'Apocalypse, un cheval "blême". Le noir souligne la mort et le deuil, mais le blanc (ou le pâle, ou le blême) évoque quelque chose de fantomatique et rappelle la couleur du linceul.
Vieux compagnon pour l'homme, le cheval est naturellement un animal bénéfique qui sait déceler avec une grande sensibilité la présence de nains, de fantômes et d'autres êtres infernaux ou simplement agaçants. Il les signale en s'agitant inconsidérément ou en s'arrêtant net, sans motif apparent.

Un cheval qui dépose du crottin devant une porte annonce à l'occupant de la demeure qu'il va recevoir une belle somme d'argent ou découvrir un trésor.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...