jeudi 6 mars 2008

La Puck

Si c'est William Shakespeare et plus tard Rudyard Kipling qui ont légendé et donné leurs lettres de noblesse aux Pucks, ces jolis lutins rieurs et dansants, fruits juteux des amours espiègles des Poucs, Gobelins et Bacchants-Soeurettes, existaient déjà avant la guerre de cinq cents ans. Soufflant dans leurs conques ou dans des trompes de digitales et campanules géantes, ils annonçaient le retour du printemps elfique fêté alors le 30 mai, jetant des pluies de fleurs aux fées, lançant des guirlandes de jacinthes et de coucous, suivis d'Elphes criant l'arrivée des jeux de Flore depuis leurs chars-papillons survolant les prairies et les bois.

Curieusement poètes, écrivains et peintres se sont toujours attachés à décrire "le" Puck, malicieux petit satyre cornu, sans jamais s'attarder sur "la" Puck, coquine brunette aux oreilles pointues, aux dents aiguës et aux pieds fourchus, cent fois plus jolie et de caractère cent fois plus pétillant que son bouquetin de mâle avec qui, d'ailleurs, elle ne convole jamais.

La Puck est un lutin solaire, attaché aux régions sauvages et accidentés ; s'épanouissant l'été, l'hiver la voit s'encoquiller au chaud de sa caverne sculptée, douillettement aménagée. Elle y tricote, ravaude, rêve, agrandit sa garde-robe, rêve, pouponne, cuisine, rêve, brode, peint, rêve, échafaude des projets pour les beaux jours... Et aux premières giboulées, mars salue son bout de nez, ses risettes et ses joyeuses gambades. Elle va et vient, de la colline au jardin, suivie de quelques lutins, ainsi que de ses chèvres amies dont elle "suit" la langage. En avril, mai, juin, elle plante, fleurit son enclos, fait de la balancelle et, aux côtés de Flore qui, amusée, charmée, par sa grâce farouche, la chérit, préside aux foires d'été du Petit Peuple.

Contrairement aux Pucks, "la" Puck a toujours évité de côtoyer les humains à part quelques jeunes sorcières aussi sauvageonnes qu'elle, venues lui acheter des secrets de plantes contre de la pâte d'amande dont elle est très friande. Lors des interminables tragédies elfiques, la pacification d'Ohéron, l'arrivée de Merlin, petit à petit la belle a préféré abandonner son territoire de collines enchantées pour émigrer aux confins de contrées verdoyantes et reculées dont Flore a fait recouvrir l'entrée d'épaisses forêts afin de préserver son secret.

La Puck - description

Adorable petit pruneau de trente centimètres, aux yeux noisette, à l'abondante chevelure de jais, la Puck ressemble beaucoup à Zunie, l'héroïne du vénérable René Hausman, mis à part ses pieds ensabottés !

Vêtue d'une courte tunique de laine tissée, parée de fleurs, de fruits, de pierres et de coquillages, elle habite les régions des landes collineuses dans des cavernes artistiquement taillées et ciselées en cités circulaires par les anciens Hobgoblins des pierres

Elle se nourrit de fromage de chèvre, beaucoup de légumes, de fruits frais et secs et elle raffole de massepain. Ses activités consistent à tisser, jardiner, pêcher parfois, rêver et jouer beaucoup.

Jolie mais de caractère ombrageux, elle se vexe facilement, boude comme une bourrique ou rit toute la journée. Ses colères sont dévastatrices mais amusent beaucoup Flore qui lui pardonne tout. Les Pucks n'épousent pas les Pucks. La reine la plus célèbre s'allia en l'an 70 du règne de Titania au roi d'Urlus, fondant ainsi les familles Lallia, Nasturtium et Bygail toujours en vie de nos jours, et autres poulpiquets.

Infusions du crépuscule


Talisman étoilé (digestive, détente sans torpeur)

Dans la musette des fées :
- Quelques fleurs d'aubépine
- Quelques fleurs de marjolaine
- Feuilles d'aspérules odorantes (étoiles des sous-bois)
- 3 étoiles d'anis
- 1 clou de girofle.

Cuillère argentée :
2 cuillères par tasse d'eau bouillante.
Recouvrir d'eau, couvrir et laisser infuser quelques minutes
Filtrer et sucrer avec du miel
A boire après le repas du soir.

L'aspérule se récolte de préférence avant la floraison : les feuilles prennent en séchant une agréable odeur de vanille. On l'utilise souvent pour aromatiser crèmes et boissons pour son parfum, mais elle possède également des propriétés sédatives qui la rendent particulièrement indiquée pour une infusion du soir...

Appel de l'Engoulevent (pour nuits calmes et profondes)

Dans la musette des fées :
- 30 g de camomille séchée
- 15 g de fleurs de tilleul séchées
- 7 g de verveine odorante séchée
- 7 g de pétales de roses séchés

Cuillère argentée
2 cuillères par tasse d'eau bouillante.
Recouvrir d'eau, couvrir et laisser infuser quelques minutes.
Filtrer et sucrer avec du miel

Tremblement de lune (pour âmes sensibles et agitées)

Dans la musette des fées :
En partie égale :
- mélisse
- millepertuis
- lavande

Cuillère argentée
2 cuillères par tasse d'eau bouillante.
Recouvrir d'eau, couvrir et laisser infuser quelques minutes
Filtrer et sucrer avec du miel
Deux tasses dans la journée et une grande tasse le soir avant de dormir.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...