vendredi 22 février 2008

Rituel de protection de sa demeure

Ce petit rituel nous vient d'une Fée du foyer nommée Irryanne la très sage : on procède à celui-ci lors de l'installation dans une nouvelle maison afin de s'harmoniser avec les esprits du lieu, favoriser la prospérité et la joie dans sa demeure et tenir à distance les sources du mal.

"Par ce sceau lumineux,
Je place un signe de garde en ce lieu
Contre Vents et Tempêtes
Sombres gredins et mauvais Lutins
Contre Vents et Marées
Avec l'aide des Esprits Alliés
Que ma demeure soit protégée
De tous les dangers !"


Ingrédients : un ruban blanc ; un sachet en tissu vert et épais ; une clochette ; un bâton d'encens de santal ou d'un autre bois ; une poignée de sauge ; une gousse d'ail ; trois épines d'églantier ; une poignée de pétales de millepertuis ; une coupelle contenant de la rosée récoltée autour de la maison ou à défaut de l'eau de la dernière pluie ; plume d'un oiseau diurne (oie ou cygne par exemple) pour écrire avec de l'encre végétale sur du papier ou un parchemin ou une grande feuille d'arbre.

Rituel :
Le rituel doit se faire à un moment de grande quiétude, de préférence un matin ensoleillé.
Faire tinter la clochette en fermant les yeux et en se concentrant sur les aspects bénéfiques des quatre éléments, remercier les esprits élémentaires et allumer le bâton d'encens.
Se représenter mentalement les dangers que l'on souhaite éloigner, mais aussi les joies et les bonheurs que l'on désire voir s'épanouir, tout en réduisant les végétaux en petits morceaux entre ses doigts.
Les placer dans le sachet puis faire un cercle de pas autour de la maison en le serrant contre son coeur (de gauche à droite quand on se tient devant la porte, à l'image de la course du soleil), toujours concentré.
Ecrire ensuite la formule et la placer dans le sachet, puis le fermer délicatement avec le ruban blanc.
Se rendre alors sur le seuil de la maison pour verser le reste de la rosée sur le pas de la porte et prendre le temps de bien déterminer un endroit discret et favorable où suspendre le sachet de protection.
Réciter alors la formule à voix haute et faire tinter la clochette à la dernière syllabe avec un ultime remerciement aux esprits avant d'éteindre l'encens.

Note : Pour attirer la sympathie des génies familiers (tels que le Makralli des racines !), il sera bienvenu de placer régulièrement une coupelle de lait ou une petite miche de pain aux herbes sur la fenêtre, ou derrière la maison.

Savon aux trois plantes de Giblinne-Rell

Pour jolies fées, voici un petit secret que Giblinne-Rell, la fée coquette, vous offre....

Ingrédients
- 150 g de savon (pain dermatologique)
- 30 g de romarin
- 30 g de marjolaine
- 30 g de thym
- 250 cl d'eau
- une cuillère à soupe d'huile d'amande douce

Mettre l'eau à bouillir et hacher en petits morceaux les trois plantes fraîches. Verser l'eau sur l'ensemble des plantes dans une grande théière et laisser infuser le tout environ une demi-heure.
Filtrer la préparation et mélanger ensuite l'huile d'amande douce ainsi que le savon en le coupant en tout petits morceaux dans une jatte.
Faire fondre la mixture au bain-marie tout doucement en remuant, puis battre au fouet jusqu'à devenir une pâte lisse.
Verser ensuite dans de petits moules à gâteau (les moules à madeleine font de très jolis savons) après en avoir recouvert le fond de papier sulfurisé. Quand le mélange a refroidi, recouvrir de ce même papier et mettre au sec dans un endroit préservé de la lumière.

Après deux mois de repos, vérifier si les savons sont bien durs avant de les démouler : c'est prêt !

Variante : Pour les jours de fête, Giblinne aime bien remplacer le thym et le romarin par l'équivalent en violette et en achillée qui adoucissent et nettoient la peau en plus de sentir très bon !
Elle enveloppe ensuite les petits savons dans des pétales de guimauve (fleur au pouvoir émollient) et les entoure d'un joli ruban

Voici une idée toute simple pour des cadeaux à vos amies fées...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...