lundi 15 décembre 2008

La fée Sphinx

La nuit, quand des soucis me maintiennent éveillé, la fée sphinx apparaît, lumineuse et parfumée dans l'obscurité. A tous les moments de prise de décision quotidienne, je constate qu'elle est également présente. Quelle est la meilleure chose à faire ? Dois-je - Oui ou non ?
Ce sont les questions pressantes que je lui demande - mais elle ne répond seulement quand elle veut.
La fée sphinx est très fière, parce que sa lignée provient des plus vieilles ères. Au même titre que déesse lunaire, la caractéristique du sphinx est de garder de primordiaux secrets, plein des questions, d'énigmes, des rimes, et d'intelligents tests d'initiation. Elle s'accroupit sur un hibou (l'oiseau sacré de la nuit et symbole de la lune).

Des opposés sont rassemblés et unis sous cette forme puissante de fée ; ainsi elle unit et négocie entre les mondes supérieurs et inférieurs, accommodant les impulsions normales animales avec l'intellect raisonnable humain. Sauvage et libre, la fée sphinx se tient aux carrefours de nos vies, parlant en énigmes, exigeant de nous les réponses qui se trouvent là.
Le sphinx est la sombre destruction de tous les vieux modèles et des habitudes démodées de la pensée - mais elle est également la créatrice de nouvelles perspicacités et de nouvelles directions. Elle réveille notre potentiel endormi avec son regard perçant, ses énigmes, et son hurlement. Elle guide notre chemin dans la Féerie avec le rayonnement de ses ailes.

Dans le folklore de beaucoup de cultures, le hibou est le guide des esprits des enfers, souvent liés à la déesse, une incorporation de sa sagesse. Minerve, Lilith, Blodeuwedd, et Athéna tous proclament le hibou en tant qu'oiseau totem ; et les premiers chiffres sumériens de déesse de la lune ont des yeux qui voient tout comme ceux du hibou. Le mensonge ne persiste pas au regard fixe pénétrant le noir de la nuit et la profondeur de nos âmes mêmes. Le hibou apporte la sagesse perçante, parfois impitoyable pour assumer nos vies, ainsi que des moments d'illumination et de prophétie. Comme un oiseau de la mort, le hibou symbolise la transformation et le changement intense.


***
Extrait du livre "Good Faeries, Bad Faeries" de
Brian Froud.
Image : Brian Froud et Wendy Froud

2 commentaires:

  1. dit moi tu en a de la chance moi elle n'est jamais venu me voir a l'occation dit de me faire un tout peti signe sourire bise Amicalement.

    RépondreSupprimer
  2. Muriel... peut-être que tu dors bien ? Et donc, tu ne peux la voir ? Sinon, c'est promis, je lui dirai de passer chez toi...
    bisous

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...