lundi 1 octobre 2007

La licorne


Voici le plus charmant des animaux fantastiques.

C'est comme un doux petit cheval entièrement blanc, dont la tête s'apparente parfois à celle d'une biche, et dont le front s'orne d'une belle corne fine, droite et torsadée, d'une longueur de 50 cm à 1m. On en voit plusieurs représentations dans la célèbre tapisserie de La Dame à la licorne, qui date du XVe siècle.

Il n'existe pas trente-six moyens d'approcher une licorne. Il faut être une jeune fille vierge et sage et s'installer dans un jardin, un pré ou une forêt, bien tranquillement. Si la jeune fille est parfaitement pure, la licorne posera la tête sur son sein ou ses genoux et s'endormira en toute confiance ! Mais attention ! Si la jeune fille dissimule quelque chose, alors la licorne, sans pitié, l'encornera et la tuera, car elle a horreur de la fausseté et de l'hypocrisie.

La licorne a toujours été un animal insaisissable, tant elle est vive, rapide et farouche malgré sa douceur.
Néanmoins, des chasseurs sans scrupules, avides de voler la fameuse corne, se servirent de jeunes filles comme appât en attendant qu'une licorne s'approche et s'endorme.
Qui sait combien d'animaux furent ainsi capturés ? Sachez cependant qu'on ne retient pas une licorne en captivité : elle meurt rapidement de désespoir. On n'apprivoise pas non plus cet animal solitaire, mystérieux et sauvage.



Quelques fées célèbres

Bien que la plupart des fées ne portent aucun nom - ou du moins aucun nom connu des humains - on en identifie tout de même quelques-unes .
La plus célèbre étant Mélusine (voir l'histoire racontée plus avant, dans ce blog)

Mab (ou Maeve) est la reine des fées anglaises. A l'origine, c'est une guerrière qui met toute son ardeur à la bataille, mais peu à peu elle se dépouille de cette aura d'amazone et devient la reine du Petit Peuple du royaume de Fairie.
Vêtue de pétales de rose, , elle volette parmi les fleurs, mais sait aussi se montrer sévère envers les petites fées qui ignorent ses directives. Elle est volontiers espiègle avec les hommes, leur faisant de petites farces et semant des ennuis mineurs sous leurs pas. Parfois, elle glisse en eux des pensées amoureuses, ce qui est aussi une façon d'être espiègle.

Titiana est aussi connue pour être la reine des fées anglaises. C'est elle qui en dirige l'assemblée annuelle, distribue blâmes ou récompenses, choisit l s options de la prochaine saison. Elle nous est bien connue grâce aux pièces d'auteurs dramatiques, tel Shakespeare avec Le Songe d'une nuit d'été.

Tante Arie est une vieille fée joviale qui joue un peu le rôle du père Noël en version féminine : elle vient distribuer des friandises et des petits cadeaux aux enfants sages au moment du solstice d'hiver, c'est-à-dire lorsque les jours s'apprêtent à rallonger.

Dame Holle est une fée ménagère bien proprette. Quand elle secoue ses oreillers, ses couettes et ses edredons, de petites plumes de duvet s'échappent des houses... ce qui fait aussitôt neiger sur la terre. Elle offre des cadeaux aux filles qui sont bonnes ménagères et aiment à rendre des services : elle leur fait présent de branchettes d'or, ou les fait passer sous un portique de pluie d'or, et le métal précieux reste accroché à leurs vêtements.

Attention, contrairement à ce qu'une dénomination abusive pourrait faire croire, Viviane et Morgane, figures célèbres de la légende arthurienne, ne sont pas des fées, mais des magiciennes ou des enchanteresses.

La danse des fées par Arthur Rackham (1867-1939)


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...