mardi 18 septembre 2007

La légende du trou des fées

Il y a bien longtemps, un berger était chargé de surveiller le troupeau appartenant aux fées de Croix Rouge. Tous les soirs, il ramenait les vaches et les chèvres au fond des bois dans la grotte où vivaient les fées et leurs animaux. Personne n'avait jamais vu les fées hors de leur trou, personne n'avait le droit de les approcher, sauf le berger.

Au service des fées depuis de nombreuses années, celles-ci ne lui avaient jamais accordé le moindre franc pour sa peine et un jour sombre, le berger, de fort mauvaise humeur, soucieux de l'avenir de sa famille, se confia à sa femme devant l'âtre.
- Tout travail mérite salaire, méfie toi, si les fées venaient à disparaître un jour sans nous prévenir, dit Nanette, sa compagne.
- Tu as raison. Dès demain, de grand matin, j'irai les trouver dans leur grotte et je réclamerai mon argent, enchaîna le mari.
Le lendemain, les fées l'écoutèrent attentivement et, généreuses pour une fois, lui donnèrent un sac fermé par des ficelles. Avant qu'il ne prenne le chemin du retour, la plus vieille des fées lui fit cette recommandation
- Ce sac, tu ne pourras l'ouvrir avant d'entrer dans ta maison, sinon tu seras puni
- Merci, merci. Vous êtes si bonnes avec moi, je vous assure que je respecterai votre demande. Je n'ouvrirai pas le sac en chemin, dit le berger.
Mais le chemin était long avant de regagner sa maison et le sac semblait si léger... A Orvillers, à l'entrée de Virton, n'y tenant plus, à l'abri des regards indiscrets, le berger ouvrit le sac, il regarda et ne trouva que des paillettes d'avoine que l'on donne à manger aux chevaux. Il dispersa le tout et rentra désabusé chez lui.
- Maudites fées, vous m'avez bien eu ! Regarde, dit il à Nanette, sa femme. Ces fées sont des voleuses.
Nanette était terriblement déçue, elle prit le sac, le secoua et fut fort surprise de voir quelques écus d'or au fond de son sac.
- Tu n'es qu'un sot, lui dit Nanette, tu devais obéir aux fées et suivre exactement ce qu'elles t'avaient demandé. Nous serions riches à présent. Va retrouver les fées demain. Tu t'excuseras auprès d'elles.
Le lendemain, il retourna au trou des fées redemander son dû. Celles-ci se montrèrent compréhensives. Elles savaient que tout homme avait ses défauts et que la curiosité était l'une de ses faiblesses. Elles offrirent au berger un nouveau sac, plein comme le premier. Comme la veille, la plus agée des fées s'avança vers le berger et lui fit les mêmes recommandations :
- Tu ne pourras ouvrir ce sac avant d'arriver à ta maison, insista-t-elle.
Cette fois le berger su tenir sa promesse. Son impatience était vive, au début, il avait pressé le pas, maintenant il courait pour rentrer le plus vite possible chez lui.
- Riche ! Enfin, je vais être riche !
Près de chez lui, il se prit le pied dans une racine affleurant le sol. Le berger tomba, le sac s'ouvrit et à la place des pièces d'argent, des petites souris se dispersèrent entre les herbes ! Il raconta encore une fois sa mésaventure à Nanette qui n'était point sotte, elle avait tout compris.
- La première fois, tu étais trop curieux. Cette fois, tu t'es montré trop empressé, voilà la leçon que les fées t'ont donnée !
Le berger jura, mais un peu tard, que l'on ne l'y reprendrait plus...

***
Ce conte pour enfants de Gaume et d'autres collines
est extrait de l'ouvrage de Dominique Zachary et Valérie Dion,
ce recueil de contes pour enfants a obtenu, en novembre 1997, le prix Jean Lebon
accordé par la commune d'Aubange.

12 commentaires:

  1. Ce qui est le plus étrange, c'est l'ineffable propension qu'ont les hommes à ne jamais écouter les recommandations des fées...
    Nous sommes décidément des créatures très imparfaites !

    RépondreSupprimer
  2. Hi hi hi... Quand tu dis "hommes", ce sont vraiment les hommes et pas les femmes... n'en déplaise à ces messieurs !!
    Dans le trou des fées, la femme, elle, avait bien compris !! C'est dire que nous,les femmes sont des êtres parfaits ! Et toc....
    Oups ! j'attends une émeute de la part de nos "hommes"...
    Attention à la ruade...

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup cette légende et surtout cet endroit, rempli de mystère et de myrtilles sauvages dont les fées, les soirs de pleine lune, se teignent les cheveux.
    http://solange16.blogsudouest.com/2007/09/30/la-nouvelle-annee-au-trou-des-fees/

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme... tu sembles bien connaitre ce trou des fées... S'il est tant rempli de mystères et fourni en myrtilles... les visiteurs doivent être nombreux les soirs de pleine lune, non ?

    RépondreSupprimer
  5. bonjour et merci votre histoire fait rever et occupe meme nos journée par les viste dans les bois de croix rouge romain 6 ans et demi vous adore

    RépondreSupprimer
  6. Une grossesbise à Romain... s'il aime nos histoires, peut-être aimera-t-il aussi celles de Mamz'elle Mirabelle : http://mamzellemirabelle.blogspot.com/
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour! je fais un projet sur les legendes et moi et mon amie avons décider de prendre la legende du trou des fées ,mais nous avons besoin du nom de l'auteur et la date de publication, nous voulions savoir si vous avez ces informations. Nous les aurions besoin avant mercredi le 27 octobre2010! Désolé d'etre a la derniere minute!

    Merci d'avance!:D

    RépondreSupprimer
  8. Ce conte pour enfants de Gaume et d'autres collines sont extraits de l'ouvrage de Dominique Zachary et Valérie Dion, ce recueil de contes pour enfants a obtenu, en novembre 1997, le prix Jean Lebon accordé par la commune d'Aubange.

    RépondreSupprimer
  9. Merci Infinniment pour l'information!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. humn, hum ... il m'est arrivé de poster ici en anonyme ... j'aime toujours autant le Trou des fées, j'y suis retournée cet été et ai rapporté chez moi quelques brins de myrtilliers qui ont l'air de vouloir prendre dans mon pot de terreau, et j'ai trouvé ici, sur ce blog mélusien une amie.

      Supprimer
    2. Merci Sol'Ange !! Il est toujours agréable de se faire des ami/es via nos fées !!
      Ah ! des myrtilles .... seul fruit que je n'ai pas en jardin et je crois bien qu'il va falloir que j'en cherche car ma fille adore !!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...